La musique d'une vie par a. makine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1261 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Français: Fiche de lecture 1.
La Musique d'une vie d'A. Makine.

Références de l'ouvrage.

Nom : Makine.
Prénom : Andreï.
Titre : La Musique d'une vie.
Lieu : Mesnil-sur-L'Estrée.
Maison d'édition : Éditions du seuil.
Année : 2001.

Http://www.e-litterature.net/publier2/spip/spip.php?article308

Andreï Makine.

L'ouvrage.

Tout au début du livre,l'auteur explique qu'il y à vingt cinq ans il a rencontré un homme dans une gare. Il introduit aussi un terme de deux mots qui définit tous les soviétiques. Il ne le dévoilera que plus tard.
L'histoire commence dans une gare perdue dans l'Oural en Sibérie. La narrateur, qui est certainement l'auteur, nous décrit dans les premières pages la rudesse de la vie dans ses plaines enneigées où le froidextrême fait partie du mode de vie.
Son point de vue nous invite à suivre l'histoire de l'extérieur.
Après un voyage en Orient, il revient en Russie. Il passe par la Sibérie et doit attendre un train vers Moscou pour rentrer. Le train a déjà six heures de retard.
Dans cette gare l'auteur analyse le monde autour de lui qui lutte chaque instant contre le froid.
Un moment donné, ses analyses sontperturbées par une musique. Il découvre un pianiste dans une pièce sombre s'adonnant à son loisir.
Ce pianiste se nomme Alexei Berg. Lors de cette rencontre, le narrateur énonce enfin la définition suivante : « Homo Soviectus ».
Définition qui regroupe toutes les personnes de cette région du monde, habituées à la rudesse de l'hiver, qui se débrouillent comme ils peuvent. « Cette stagnation humaine »dit A. Makine.
Quand le train arrive, le hasard place les deux hommes l'un à coté de l'autre. Ils discutent de Moscou, prennent le thé ensemble, etc ...
Pendant la discussion entre les deux hommes, flashback. On rejoint le pianiste dans son enfance.
Il commence à raconter sa vie. C'est au début de la guerre, le 17 mai 1941 que nous rejoignons Alexei. On ne sait pas grand chose de lui, c'est unhomme et il est blond, on y apprend que toute sa famille est artiste et qu'il donnera un concert dans une semaine. Cette semaine va bouleverser sa vie. Ses parents arrêtés, Alexei va devoir fuir. En avril 41, la menace allemande est confirmée. Alexei va d'abord se réfugier chez son amie Léra, une connaissance sans grand intérêt pour l'intrigue, Alexei sera plus souvent seul qu'accompagné. Il fuitavant de se faire dénoncer et atterri finalement en Ukraine, chez sa tante. Il y vit caché comme un hors-la-loi entre deux murs. Une nuit les bombardements se font entendre, Alexei est contraint de devoir fuir une nouvelle fois.
Il tombe sur un champ de soldats morts et vole l'identité d'un soldat lui ressemblant. Il vivra les années de guerre en tant que soldat. Il reçoit des lettres de lafamille du soldat mort mais n'y répond pas.
Lors de la prise d'un bâtiment il sera confronté à un piano mais resta discret par peur de dévoiler sa nouvelle identité. Alexei change complétement de vie. La musique est derrière lui. C'est un homme avec des cicatrices intérieurs et extérieurs.
Il deviendra chauffeur du général et lors d'une embuscade, il le sauvera le portant sur des kilomètres. Aprèsla guerre, Alexei continuera d'être le chauffeur du nouveau ministre de la défense. Il créera des affinités avec la fille du général mais rien ne se concrétisera.
Cependant évènement important, lors des fiançailles de la fille du ministre, Alexei joue un morceau de piano avec elle. Les invités restèrent bouche-bée lors de cette démonstration du chauffeur.
Nous quittons après cela le récit pourrevenir à la réalité, interrompu par la secousse des rails. La discussion prend sur quelques phrases rapides; il fut assigné à résider en Sibérie dans un camp. Il y apprit la mort de ses parents

Il finira par faire des recherches sur l'endroit de déportation de ses parents ce qui le conduira en Sibérie. On ne connait pas le résultat de ses recherches mais il reviendra en train rencontrant un...
tracking img