La mythologie dans les sonnets pour hélène

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4738 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Rappelons-le : le modèle de réussite par excellence dans la littérature du XVIe siècle était les italiens. Leur art du langage s'inspirait directement de celui des Anciens et les membres de la Pléiade n'avaient qu'un désir, celui de rivaliser avec eux et même les surpasser. Alors cmt y parvenir ? Pour Du Bellay, il s'agissait de les imiter. A l'époque, l'usage intensif de lamythologie est donc le fait non seulement des écrivains, mais aussi de toute une société fortement italianisée. N'oublions pas par exemple que Botticelli, célèbre peintre italien peignit la Naissance de Vénus à la fin du Xxeme sicèle (1485). L'aristocratie découvre les mythes gréco-latins dans tous les hauts lieux qu'elle fréquente car tous les artistes français, à leur exemple, ont peuplé leursoeuvres de dieux, de héros, de faunes ou encore de nymphes. Etres surnaturels qui peuplent le recueil de Ronsard. C'est son précepteur Dorat (on a déjà parlé auparavant), qui traduisant à ses élèves des poètes grecs et des poètes latins a appris la mythologie au futur « Prince des poètes ». Un mythe, une légende, le nom d'une divinité, d'un héros , d'un lieu célèbre par tel culte ou tel exploit fabuleuxs'offraient-ils à lui au cours de ses explications grecques. Ronsard, bien qu'il fut à demi sourd, ne perdait rien des commentaires érudits du maître : il entassait notes sur notes et se composait ainsi un véritable répertoire ou dictionnaire d'antiquités. Dès ses premières oeuvres, la mythologie grecque est présente et les réfèrences s'imposeront jusqu'à son dernier recueil, Les SPH. Mais alorscmt définir la mythologie ou plus précisement le mythe ? La définition la plus reconnue est celle de Mircea Eliade « Le mythe raconte une histoire sacrée; il relate un événement qui a eu lieu dans le temps primordial, le temps fabuleux des commencements ». Ainsi, comprise comme ensemble de mythes, la notion de mythologie est généralement utilisée pour décrire des ensembles de récits et de figuresdivines, humaines ou monstrueuses brassés par des civilisations anciennes , éloignées dans l'espace ou dans le temps.
S'impose alors une question : Problématique

En quoi Ronsard fait-il une utilisation très personnelle (nouvelle?) de la mythologie, se l'appropriant et la mettant véritablement au service de sa poésie?

Table des matièresTable des matières
I. L'application de la mythologiedans le thème cher à Ronsard.3
1)Le cadre épique de l'amour3
2)Hellénisation de Hélène de Surgères3
II. La Mythologie comme symbolisme, l'originalite de Ronsard5
1)L'allégorie5
2) Réseau d'images6
III.La mythologie comme transformation de l'art poétique7
1)Renouveau de la création poétique7
2)Création d'un nouveau langage.8

I. L'application de la mythologie dans le thème cher à Ronsard.Le cadre épique de l'amour
Comme on a pu le voir avant les vacances, Ronsard pratique un style pétrarquiste auquel cependant il va opérer des changements capitaux. Il faut mettre en relief l'irruption massive de la mythologie. Chez lui, elle génère des développements qui donnent à l'entreprise amoureuse un cadre épique. L'insertion de mythes dans ses vers a sans doute l'avantage de donner à cesderniers une allure héroïque, plus d'ampleur et d'élévation, de les distinguer enfin de ce que les poètes français avaient écrit jusque-là dans le genre lyrique. Il s'est ainsi approprié les sentences et les idées générales des poètes gréco-latin, comme Pindare et Horace en usant d'un lexique emprunté à l'Antiquité ou aux grandes épopées voire encore en appliquant de nombreuses hyperboles,métaphores et comparaisons.
(Premier livre)
S.VIII : lexique du combat « vainqueur », « captif », « combattu » Réf à Némésis v.5, mytho grecque = Mère d'Hèlène + déesse de la vengeance. Elle est aussi interprétée comme étant un messager de mort envoyé par les dieux comme punition et comme la déesse qui rythme le destin des hommes. Ici, le « combat contre les yeux d'Hélène » qu'engage le poète...
tracking img