La nature fait-elle bien les choses

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (647 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : La nature fait-elle bien les choses ? Introduction : Il est difficile de ne pas éprouver un sentiment ambivalent lorsque l’on observe la nature : de l’admiration face à la beauté de sescréations mais aussi de l’effroi face aux catastrophes et aux souffrances qu’elle peut provoquer. Dans ces conditions, on peut se demander si « la nature fait bien les choses ». Les productions de la naturesont-elles conformes à ce qu’elles doivent être ? La nature parvient-elle à réaliser au mieux son but, son intention ? Mais, on peut se demander si une telle question est légitime puisqu’elle revientpas à prêter une intention à la nature comme si elle pouvait être douée de volonté et à évaluer ses productions ? Et enfin, la question du bien et du mal a-t-elle du sens du point de vue de la nature? Thèse : L’observation un peu attentive de la nature ne cesse de nous étonner. Elle recèle tant de beautés et d’ingéniosités que l’homme n’a cessé depuis l’Antiquité de s’extasier sur lesproductions de la nature au point de voir en elle un modèle à imiter. En outre, elle procède le plus souvent avec une économie de moyen qui laisse nos techniciens songeurs. Ces qualités ont depuis longtempsconduit les hommes qui vivaient au contact de la nature à voir en elle un être ou une réalité dotée d’une intention. Exemple : l’animisme. Il est vrai que l’harmonie ou encore l’agencement des choses dela nature semble trop parfait pour que l’on puisse rejeter l’idée quelle agit selon un plan ordonné. Telle est la thèse du finalisme (interne). Les choses n’ont pas lieu au hasard car le hasard estsource de désordre voire de dégradation si l’on s’en tient à la théorie de Carnot (second principe de la thermodynamique). Antithèse : Cependant, en toute rigueur, on n’a pas le droit d’affirmer que lanature obéit à des finalités. En effet, rien ne permet de le démontrer car la finalité ou le but visé n’est pas une cause dont on puisse montrer l’existence ; la finalité ne se donne pas à voir...
tracking img