La nature a-t-elle des droits

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1633 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Nature a-t-elle des droits ?

Un droit c’est ce qui est conforme à une règle, dans ce cas on a la possibilité de le réclamer ou de l’exiger, un droit peut aussi faire référence à ce qui est permis, on est autorisé à faire ou ne pas faire en fonction de lois plus implicites, comme le devoir moral. De manière plus général, les droits est ce qui régissent les hommes entre les hommes. Sedemander si la nature a des droits revient à s’interroger sur le lien entre l’homme et la nature. Se demander si la nature peut se placer au même niveau que l’homme.
De nos jours accorder un droit à la nature semble absurde, car l’homme la considère uniquement comme le lieu où il vit sans y accorder de plus grande importance.
Cependant la charte de l'environnement de 2004 consacre un nouveau droitindividuel, celui du droit de chacun à vivre dans un environnement équilibré et respectueux de sa santé. Mais cette chartre introduit la notion de devoir, celui de prendre part à la préservation de l’environnement. Autrement dit la nature ne possèderait pas de droit qui lui soit totalement propre, mais des droits qui qui agissent sur l’homme pour permettre sa préservation. De plus en plus lanature est protégée par les hommes, avec la « protection de l’environnement », mais l’homme protège-t-il dans ce cas la Nature pour ce qu’elle est, ou pour son propre intérêt ?
L’homme peut-il accorder le statut de droit à la nature. Ainsi il faut se demander si la notion de droit peut s’impliquer à des êtres inanimés ou non-conscient, autrement dit la nature a-t-elle des droits ?
Dans un premiertemps nous verrons que la nature a besoin de droit, pour sa propre survie et pour la survie de l’homme, et qu’elle a toujours était essentiel à nos sociétés. Puis dans un second temps nous verrons, que la notion de sujet de droit appliquée à la nature reste assez difficile à concevoir avec toutes les conséquences que cela peut provoquer

Michel Serres dans le Contrat naturel propose de reconnaitrela nature comme un sujet de droit. Puisqu’elle nous place dans un ensemble d’échanges mutuels : la nature est l’habitat de l’homme, ce qui l’arbitre et le nourrit, c’est donc à lui de la préserver. De plus il met en avant le sens du mot négliger, qu’il définit par »l’indifférence, insouciance, oubli de ses devoirs ». Donc négliger la nature revient à en faire abstraction, et négliger tout lienqui peut exister entre l’homme et la nature. Or comme il a fallu pour les hommes un contrat social pour permettre aux hommes de vivre dans une société qui garantit la liberté « tous les êtres humains naissent libres et égaux en droit », il faudrait maintenant créer un nouveau contrat, comme l’indique le nom de l’œuvre, un contrat naturel.
Depuis son existence le droit ne s’appliquait qu’aux hommesentre eux. Donc si on parle maintenant de contrat naturel, on va évoquer le lien qu’il peut exister entre l’homme et la nature, et les droits qui peuvent s’appliquer à la nature.
Mais ce pendant on peut se demander qui peut déterminer l’intérêt général de la nature, sachant que l’homme est habitué à établir des relations uniquement entre humains. Il est vrai que les hommes ont de plus en plusconscience du danger qu’ils risquent en ne prenant pas soin de la nature qui les entoure. Ils aspirent donc à de nouvelles valeurs sociales, le droit de la nature peut et doit inspirer le système qui régit les sociétés afin de protéger l’humanité présente et future.
« Agis de telle façon que les effets de ton action ne soient pas destructeurs pour la possibilité de la vie », cette phrase de HansJonas montre qu’il faut en effet que l’homme prenne des responsabilités vis-à-vis de la nature pour assurer son futur. Ce sont les différentes lois ou comités en faveur de la nature qui ont ce rôle. Or avec l’évolution de nos sociétés et nos technologies l’homme n’a fait que dégrader la nature.
Dans le Principe Responsabilité, Hans Jonas propose une analyse des nouveaux rapports entre l’homme et...
tracking img