La nature a-t-elle des droits ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2682 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La nature doit être comprise comme l'ensemble des animaux, plantes vertes et minéraux composants notre terre, c'est-à-dire de tout ce qui naît et vit sans l'intervention humaine. Par ailleurs, "posséder des droits" signifie pour un sujet la possession de valeurs qui lui sont propres et que chacun doit respecter. Un droit de la nature paraît être à notre époque une absurdité totale, et cela enraison de notre fondement philosophique cartésien qui considère l'animal comme une machine, et la nature comme une source que l'homme peut vider à loisir. Octroyer des droits à la nature signifierait alors la remise en cause de notre tradition humaniste moderne et donc de l'humanité même puisque la nature devenant sujet de droits devrait être respectée et prise en compte : l'homme ne serait plusqu'un élément d'un nouveau contrat passé avec la nature. Afin de répondre à cette question cruciale des droits de la nature, nous verrons les valeurs qui la caractérisent et qui pourraient légitimer la création de ce nouveau droit; mais celle-ci ne possède pas ce qui fait qu'un individu peut être digne de posséder des droits : la liberté et la réciprocité qu'implique le droit. Cela ne signifiepourtant pas que l'homme n'a pas des devoirs envers elle étant donné que la survie de l'espèce humaine est totalement dépendante de l'environnement qui l'entoure.


Cette argumentation, développée dans le livre de Luc Ferry Un nouvel ordre écologique, repose sur un principe de logique incontestable : après avoir accepté d'octroyer des droits aux esclaves, aux femmes, aux enfants, ilest temps d'accepter de donner des droits à la nature. Par ailleurs, afin d'enrayer le développement d'un certain sentiment d'absurdité face à la question, il explique que ce qui a pu être inconcevable hier l'est aujourd'hui. En effet, les mœurs sont en perpétuelle évolution, ce qui nous a permis, dans le passé, d'accepter l'existence de l'homosexualité, le divorce, ou encore la possession dedroits par les embryons, les noirs ou les femmes. La nature en tant que sujet de droits est une notion évidente qui nécessite uniquement d'un laps de temps afin d'être acceptée par l'opinion publique. Cette évidence repose sur le syllogisme suivant : l'homme possède des droits et une valeur intrinsèque, c'est-à-dire une valeur qui appartient à son essence, qui n'a pas été créée; la nature possède unevaleur intrinsèque, donc il est possible que la nature possède des droits. Il nous faut donc vérifier s'il est possible d'affirmer que la nature possède une valeur intrinsèque.
Tout d'abord, on remarque que les animaux ressentent de la joie et de la peine : les cris de souffrance d'un chien qui attend son maître et, inversement, les jappements de joie quand ce dernier rentre en sont lapreuve même. L'animal a donc, d'une certaine manière des intérêts qui, sont fonction de la volonté de ressentir plus de joie que de peine : l'intérêt de l'animal, comme celui de l'homme, est d'être aimé et cajolé par ses maîtres et ceux qui l'entourent. L'animal, comme l'homme, possède des intérêts et peut souffrir, ce qui fait que nous lui portons un tel intérêt et que nous ressentons pour lui dela compassion. C'est ainsi que la Déclaration universelle des droits de l'animal a été crée en 1978, reconnaissant tous les animaux comme "égaux devant la vie" et en "droits à l'existence". L'existence d'une valeur intrinsèque chez l'animal a donc permis à l'animal d'obtenir des droits.
Pour ce qui est de la nature, considérée dans son ensemble, elle a souvent été un modèle pour lespenseurs : pour les anciens, le "cosmos" était l'exemple même d'harmonie qu'il fallait reproduire tant à l'échelle de la cité qu'à celle de l'individu, et pour les romantiques, elle était source d'admiration en tant que représentation de l'authenticité même, de ce qui n'a pas été souillé. On peut dire que la nature possède en elle des valeurs apparentées à l'homme que celui-ci voit et traduit chaque...
tracking img