La notation sociale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2908 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La notation sociale

On trouve des prémices de cette idée de moraliser l’investissement : dès le XVIII° aux Etats Unis, les Quakers ( mouvement religieux anglican réfractaire) filtrent l’investissement en excluant les entreprises liées au tabac, alcool, jeux en accord avec leurs principes religieux.
En 1928 émerge le premier fond d’investissement éthique connu, « Pioneer Fund » àBoston. Comme les Quakers, il refuse d’investir dans le tabac, l’alcool ou l’armement. Les années 60 voient émerger une notation Sociale et Environnementale à la demande des fonds éthiques américains.
Dans les années 90 le concept s’exporte en France. Historiquement les investisseurs fondaient leurs investissements sur les rapports des grands groupes, une information avant tout destinée à laCommunication. C’est pourquoi ont émergé les agences de notation qui se veulent plus objectives. On trouve des agences telles que Vigeo en France, BMJ en Angleterre …
La NS ou notation extra financière évalue les engagements et les performances de l’entreprise dans les domaines sociaux, environnementaux ou éthiques. Elle traduit la capacité des entreprises à assumer des responsabilités qui dépassentdes obligations purement légales. Comme pour la notation financière, l’agence attribue une note globale, agrégation de plusieurs critères. Deux types de notation 

• La notation déclarative, principalement attribuée aux entreprises cotées et sur la base des renseignements que celle-ci fournit.

• La notation sollicitée, qui peut être demandée par n’importe quelle entreprise, cotée ounon, à une agence de notation. Elle s’établit en interne et reste la propriété de l’entreprise.
La notation sollicitée, qui peut ne concerner qu’une branche ou un service de la firme, évalue les domaines d’excellence et ceux d’ombre à améliorer, la cohérence et l’efficacité des décisions au regard de la RSE, les actions des dernières années et leur prise en compte par les acteurs tiers.Avec une crédibilité croissante de ces agences, une mauvaise notation peut avoir des effets catastrophiques sur une société.

Dans quelle mesure la notation extra financière réussit elle à se présenter comme un jugement nouveau et fiable ?

Nous verrons que la notation sociale chercher à répondre à de nouvelles préoccupations via une démarche différente mais avec ses limites.

I)La NS répond à l ‘émergence de nouvelles préoccupations

Pourquoi une « notation sociale » alors que les entreprises ont déjà leurs performances évaluées? Elle répond à un besoin de connaître le positionnement et comportement extra financier de l’entreprise, à la fois de la part de l’entreprise elle même, notamment pour les conséquences sur son image, et des consommateurs qui deviennent plussoucieux de ces questions mais aussi de l’actionnariat. Parce qu’elle répond à de nouveaux enjeux, elle utilise donc de nouveaux critères.

1) Une nouvelle sensibilité à des problèmes liés à l’éthique

L’une des bases de la Notation Sociale est le concept de Responsabilité Sociale et Ethique (RSE) de l’entreprise. Elle correspond à une prise en compte des questions non financièresmais écologiques, sociales, mais aussi de leurs rapports avec les agents avec qui les entreprises sont en contact ( clients, fournisseurs, actionnaires, salariés) : la RSE vise à mieux prendre en compte l’écologie et l’aspect humain. Est également prise en compte l’éthique de l’entreprise, que ce soit son respect de la loi comme ses règlements internes et ses valeurs.

Pour mesurer la RSE:Decker et Good, on a à disposition par exemple les rapports annuels, indices de pollution, mesures perceptuelles issues d’enquêtes par questionnaires, indicateurs de réputation et données produites par les organismes de mesure. Ils permettent de positionner cette RSE, de savoir où en est l’entreprise via ces informations quant à sa RSE.
De la RSE découle aussi un comportement de la part de...
tracking img