La notion de hearthland chez mackinder

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8164 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Mémoire : La Notion de HEARTLAND chez MACKINDER

Par Kevin Gompertz Ileri 1 2010

1

Sommaire :

I)
A) B)

Les origines d’ une doctrine révolutionnaire :
Un passé tourmenté théorisé : Le Heartland :
1. Le heartland de 1904 2. La redéfinition du concept en 1919 3. Le heartland en 1943

C)

« Le théorème » de Mackinder :

II)
A) B) C)

Une aspiration géopolitique etgéostratégique :
L‟ importance des inner et outer crescents : Quand le Heartland affronte la Rimland : L‟ importance des nouveaux moyens techniques : Le Heartland : un concept dépassé ?

2

Introduction :
Halford John Mackinder est souvent considéré comme l‟un des pionniers de la géopolitique. Sa conférence de 1904, sur le pivot géographique de l‟histoire (publié dans le numéro 55 de Stratégique) estconsidéré comme le texte fondateur de cette discipline. Même s‟il n‟a jamais accepté le titre de géopoliticien sa pensée reste comme l‟une des plus féconde et influente du XXème siècle en matière géopolitique mais aussi géostratégique, inspirant notamment la pacte germano-soviétique de 1939 ou encore la doctrine de l‟endiguement, « containment », du président américain Truman. C‟est autour de safameuse notion du Heartland, ce qu‟il décrit comme étant la zone pivot du monde, qu‟il se fait connaître et influence autant le déroulement de la seconde guerre mondiale que celui de la guerre froide. Revenons tout d‟abord sur ce personnage. Halford John Mackinder est un géographe et un géopoliticien britannique. Il naît le 15 février 1861 et termine sa vie le 6 mars 1947 à 86 ans. Il commence saformation au Queen Elizabeth's Grammar School de Gainsborough (aujourd'hui Queen Elizabeth's High School), puis il poursuit son parcours au Epsom College and Christ Church à Oxford. C‟est donc à Oxford qu‟il commence à étudier les sciences naturelles, et qu‟il se spécialise dans la zoologie avec pour compagnon de recherche le fameux Henry Nottidge Moseley, l‟un des naturalistes de l‟expédition duChallenger. Il nous faut ajouter que Mackinder a eu un premier rapport avec la discipline historique assez frappant. C‟est en 1870 qu‟il observe en rentrant de l‟école un panneau sur un bureau de poste annonçant la défaite française de Sedan. Il est alors chargé de rapporter la nouvelle à sa famille. C‟est une expérience qui est pour lui frappante et fondatrice d‟une future passion. Car si l‟onretient de Mackinder qu‟il était géographe, sa fonction seconde de géopoliticien le pousse néanmoins à mettre en relation géographie et histoire pour produire une vision globale du monde. Mackinder décide donc quelque temps après sa spécialisation en zoologie de renouer avec son anciens centre d‟intérêt et se remet alors à étudier l‟histoire. Il choisit l‟histoire moderne avec pour objectif de tenterde comprendre comment la théorie de l‟évolution « apparaîtrait dans le développement humain ». Une fois de plus cette étude influencera ses futures recherches puisque qu‟il donnera dans ses œuvres un rôle clé au développement certes plus technique qu‟humain. De plus il a déclaré que « la géographie humaine et la physique devraient être traitées comme une seule et même discipline ».Ce n‟est queplus tard qu‟il se spécialise en tant que géographe physique s‟intéressant alors à l‟économie et aux théories politiques.

On peut souligner que Mackinder est un homme particulièrement enclin à effectuer des liens entre des disciplines considérées comme indépendantes; sa pensée aime à se partager entre l‟histoire, la géographie, l‟économie, la politique etc. C‟est cette capacité qui lui permet derester dans les mémoires comme le père fondateur de la géopolitique mais aussi de la géostratégie. Mais Mackinder est aussi aventurier, et
3

explorateur et pas seulement dans le monde des idées. Il a réalisé par exemple la première ascension du mont Kenya en 1899. En 1887, il introduit l‟enseignement de la géographie à Oxford et en 1899 il y fonde « l‟école de géographie ». C‟est un...
tracking img