La notion de littérature

Pages: 21 (5122 mots) Publié le: 19 octobre 2009
Lorsqu’un futur médecin étudie le corps humain, il ne l’étudie pas en bloc, mais par sections : il en étudie l’anatomie. Ce n’est pas différent pour la littérature. Comment analyser un « bloc » de 5000 ans d’œuvres aussi différentes que l’Épopée de Gilgamesh et la Modification ? Pour étudier la littérature, il est nécessaire de créer des subdivisions. Cela permet, entre autres, de classifier lestextes et de les aborder de façon différente suivant que l’analyse qu’appelle leur forme ou leur époque. C’est ce que permettent les notions de genre et de courant littéraires : ce sont des classifications que l’on a créées afin d’étudier la littérature. Les notions de genre et de courant littéraires sont des aspects théoriques qui aident à comprendre la littérature, mais qui n’existent pas ensoi, dans l’absolu.
Si le genre correspond en gros à la forme du texte, le courant, pour sa part, est une division plus ou moins artificielle créée pour les besoins de l’histoire littéraire. Cela revient à dire qu’un auteur peut aujourd’hui fort bien décider d’écrire un poème, mais il ne se dira pas : « Ah ! Je vais mélanger l’épique et le courtois ». Ces divisions ont souvent été nommées desannées ou des siècles plus tard par des historiens et des critiques de la littérature, qui ont vu des ressemblances et des différences dans les textes de certaines époques.

Genre
La notion de genre littéraire n’existe pas au Moyen Âge, mais elle s’est formée à peu près à cette époque. C’est une division liée à la façon d’écrire de l’auteur, à l’aspect formel de son écriture.
Ainsi, le genrelittéraire correspond en gros à la forme du texte, aux règles ou aux prescriptions qui régissent sa rédaction. On dit aujourd’hui, par exemple, que la poésie, même si elle ne rime pas, présente une forme différente du roman (lignes inégales, pages plus ou moins pleines, disposition spécifique, etc.) et que le roman est écrit en prose (ce qui n’était pas le cas au Moyen Âge), a une certaine longueur, estséparé en chapitres, etc.
Le genre est donc un ensemble de conventions que les auteurs peuvent respecter à différents degrés, mais qu’ils ne peuvent pas trop transgresser sous peine de devenir incompréhensibles – et donc de ne pas être lus. Des conventions, il n’en existe pas qu’en littérature : le cinéma en est rempli. Par exemple, un épisode noir et blanc dans un film en couleur représente un« flash-back » ; quand un personnage regarde dans des jumelles, du noir encercle l’écran ; la musique sinistre annonce un événement dramatique1 ; etc. Il en va ainsi également de la littérature : au théâtre, un acteur qui fait face à la salle et qui lui dit bien haut un secret n’est entendu que des spectateurs et non des autres personnages sur scène. De la même façon, en poésie, jusqu’à fin XIXesiècle, les personnages s’expriment en vers, ce dont personne n’a l’air de se rendre compte. Négliger ces conventions, ne pas en tenir compte à la lecture, c’est forcément ne pas comprendre le texte.
Le genre sert de point de référence en littérature. C’est lui qui donne des balises à la lecture, qui guide le lecteur dans son appréhension du texte littéraire. En effet, le lecteur a des attentes,lorsqu’il lit : quand on ouvre un roman, on s’attend à lire un roman – c’est aussi simple que cela. La mécanique du texte amène un acte de lecture particulier : on ne lit pas un article de journal comme un roman ni un poème comme une revue de pêche.
Les genres littéraires les plus courants aujourd’hui sont la poésie, le théâtre, le roman, l’essai (qui est souvent une catégorie fourre-tout) etla nouvelle.

Courant
Au sens large, le courant ou mouvement littéraire désigne une tendance en littérature, qui permet de regrouper des œuvres autour de constantes qui s’en dégagent : thématiques abordées, style de l’auteur, genre littéraire privilégié, etc. Dans un sens plus étroit, il arrive parfois qu’on désigne sous l’appellation de courant un regroupement d’auteurs mus par un idéal...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Notion de littérature
  • Notions littérature du moyen âge
  • La notion de la littérature ''escarpit''
  • Notion de Révolte en littérature
  • La notion de littérature et autre essais / tzvetan todorov.
  • Tzvetan todorov, « la notion de littérature », in la notion de littérature et autres essais, 1971, coll. « points seuil »,...
  • notions
  • Notions

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !