La nouvelle critique et ses 3 courants

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2333 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le plan de travail :
* introduction :
* La critique biographique et historique:
* La critique biographique de Sainte-Beuve, ses adeptes et ses adversaires.
* LES ENJEUX DE LA CRITIQUE LITTERAIRE
* Sur le plan littéraire
* Sur le plan social
* Sur le plan économique
* Sur le plan politique
* conclusion

* La critique biographique et historique:* La critique biographique de Sainte-Beuve, ses adeptes et ses adversaires.
* La critique La critique littéraire a connu plusieurs phases dans son évolution. On est passé des critiques individuelles avec des auteurs tels qu’Aristote, Montaigne, Boileau, Voltaire, à la critique en tant que genre littéraire à part entière. Dans le même ordre d’idées, Henri BENAC affirme : en fait, c’est àpartir du XIXe siècle essentiellement que l’on va pouvoir parler de la critique comme un genre à part entière. Au XXe siècle,la critique littéraire se professionnalise. En 1926, une Association nationale des critiques littéraires est créée, mais elle ne regroupe qu’une partie de ceux-ci. Et il reste difficile de cerner les limites de cette catégorie socioprofessionnelle.
* On peut aisémentdistinguer les critiques professionnels : ils sont connus par les articles qu’ils publient régulièrement dans un certain nombre de journaux comme le Figaro, L’Action Française, Le Temps et depuis 1945, Le Monde ou Libération, par leurs ouvrages ou recueils d’articles, leurs comptes rendus dans diverses revues comme la Revue des deux-mondes, la Revue de Paris, la Revue Universelle, la Nouvelle RevueFrançaise, Les Lettres Françaises et maintes autres revues moins prestigieuses. Ils se glissent également dans la presse provinciale et les revues régionales.
* Un petit nombre d’entre eux ont acquis une grande influence et une notoriété incontestable, Parallèlement à cette critique professionnelle souvent liée au journalisme, l’enseignement supérieur des Lettres depuis le début du XIXesiècle n’a cessé d’affirmer sa fonction critique, imposant à l’attention de la vie littéraire une autre forme de critique, la critique universitaire.
* La critique biographique et historique:
La critique biographique et historique représentent ce que l’on appelle communément l’ancienne critique ou la critique traditionnelle ; celle là même qui a existée bien avant la Nouvelle critique etqui fait de la critique littéraire un genre et un métier ; celui de juger les œuvres littéraires. Nous commencerons par la critique biographique de Sainte-Beuve, ses adeptes et ses adversaires.
* La critique biographique de Sainte-Beuve, ses adeptes et ses adversaires:
Sainte-Beuve définit le critique comme un homme qui sait lire et qui apprend aux autres à lire les œuvres littéraires.Cela signifie que le critique est avant tout un lecteur. Goethe distinguait cependant trois catégories de lecteurs : la première jouit sans juger ; la troisième juge sans jouir ; la moyenne juge en jouissant et jouit en jugeant. Cette dernière recrée à proprement parler l’œuvre d’art .Le critique appartient justement à cette catégorie de lecteur qui, par sa lecture, recrée l’œuvre d’art.La critique biographique développée par Sainte-Beuve au XIXe siècle, met l’individu au centre de l’entreprise de création. Pour Sainte-Beuve, il existe un lien étroit voire consubstantiel entre l’écrivain et son oeuvre. La connaissance de celui-ci devient alors indispensable à la compréhension de son texte. Sainte-Beuve pense donc qu’au coeur de toute oeuvre littéraire, se trouve une âme, unesensibilité, une conscience heureuse ou malheureuse qu’il faut interroger. L’œuvre littéraire, disait-il, ne se fabrique pas par l’application d’une rhétorique toute prête, mais s’engendre au sein du génie par une création intime et obscure.
Charles Augustin Sainte-Beuve est donc celui qui a apporté le plus de clarté et le plus de richesse à l’analyse des problèmes de la critique. Ce qu’il...
tracking img