La nouvelle donne geopolitique de l europe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8011 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA NOUVELLE DONNE GEOPOLITIQUE DE L’EUROPE
De la chute du mur à l'Europe des vingt-cinq

par Winfried VEIT Paris, mars 2005

Friedrich-Ebert-Stiftung 41 bis, boulevard de La Tour-Maubourg, 75007 Paris
Tel. +33.1.45.55.09.96, Fax +33.1.45.55.85.62

E-Mail : fes@fesparis.org, www.fesparis.org

Le nouvel échiquier géopolitique Le 9 novembre 1989 et le 1er mai 2004 marquent le début et lafin (provisoire) d'un parcours que la plupart des auteurs décrivent comme quasi incontournable : l'unification ( / la réunification) de l'Europe occidentale et de l'Europe orientale après plus de 50 ans de séparation par le rideau de fer. Les uns la considèrent comme une "nécessité historique", déjà ancrée dans la vision des pères de l'Europe Jean Monnet et Robert Schuman, les autres comme "la find'une fatalité géopolitique" qui condamnait depuis des siècles les Etats d'Europe centrale et orientale à faire office de "zone tampon" - d'abord entre l'Allemagne et la Russie puis, depuis 1945, entre l'Est et l'Ouest1. Entre ces deux dates se trouve le 11 septembre 2001 - cause en Europe également d'un bouleversement de l'échiquier géopolitique peut-être plus important encore que celui du àl'élargissement de l'Union. L'extension du "modèle européen" de paix, de prospérité et de justice sociale entamée avec la chute du mur n'a pas fait que remettre ces postulats en question, de façon de plus en plus marquée, à l'intérieur des sociétés européennes (du fait essentiellement des contraintes liées à la mondialisation); on lui doit aussi le fait qu'après un demi-siècle de "guerre froide",l'Europe se trouve soudain confrontée à des "conflits brûlants" à ses frontières. Associée à la configuration explosive née après le 11 septembre, cette réalité place l'Union face à un défi extraordinaire que ses structures et mécanismes de décision actuels (remis en question par le projet de traité constitutionnel) ne permettent guère de relever. Tout cela ramène les réflexions géopolitiques - et,par extension, géostratégiques - vers le devant de la scène, même si elles sont toujours frappées en Allemagne d'un soupçon général de proximité trop marquée avec l'impérialisme, le militarisme et le national-socialisme. A l'inverse, il existe dans les pays anglo-saxons et en France une tradition géopolitique qui s'est toujours maintenue et avec laquelle il est possible de renouer face aux nouveauxdéfis du moment. En effet, "l'espace, le pouvoir, la religion, l'histoire, la culture, l'économie et la croissance démographique sont les données pérennes universelles dont l'influence s'exerce aussi, avec une acuité et une constance inchangées, sur le troisième millénaire naissant"2. La meilleure illustration en est le débat en cours autour des notions de démographie et de flux migratoires,inimaginable sous cette forme il y a encore quelques années, ou encore la renaissance du facteur religieux, qui atteint des sommets avec le terrorisme islamiste. Celui-ci souligne bien la nécessité, pour une géopolitique nouvelle soucieuse de faire face à l'importance croissante des acteurs non étatiques ou à un phénomène comme celui des "Etats déliquescents" (failing states), d'abandonner lesconsidérations strictement nationales. Dans ces conditions, quels sont les changements intervenus au cours des quinze années écoulées entre 1989 et 2004, d'un point de vue géopolitique, pour l'Europe et le couple franco-allemand, son moteur ? Pour le ministre allemand des Affaires étrangères Joschka Fischer, le 9/11 (89) et le 11/9 (01) ont fait de l'Europe un "projet stratégique", alors que lesmotivations de ses pères fondateurs étaient essentiellement liées au "pragmatisme et [à l']histoire" (Berliner Zeitung, 28/2/2004). Il en déduit la nécessité de doter l'Europe d'une "dimension stratégique" capable de rivaliser avec l'importance des Etats-Unis, de la Russie, de la Chine et de l'Inde. Mais il oublie au passage que toute extension menace la cohésion intérieure et rapproche l'Europe de...
tracking img