La nuit de maupassant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7873 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Niveau |Nom |Description |Exemple | |
|répétition |[graphique] lafigure |répétition consistant à utiliser deux mots dans|« Ton bras est invaincu, mais non pas invincible » |
| |dérivative |une même phrase ayant la même racine |— Corneille, Le Cid|
| |[rythmique] l'isocolie |[Stylistique] répétition d'une cadence sur |« Quitté de mes compagnes, je me reposai au bord d'un massif d'arbres : son obscurité, glacée de |
| | |plusieurs segments de phrase |lumière, formait la pénombre où j'étais assis. »|
| | | |— Châteaubriand,Mémoires d'Outre-tombe , 1er partie Livre 8 Chapitre 4 |
| | |[Poétique] répétition de mesures sur plusieurs |« Quatre bœufs attelés, d'un pas tranquille etlent, |
| | |vers, généralement par des tétramètres |Promenaient dans Parisle monarque indolent » |
| | | |— Boileau, Le Lutrin|
|répétition |l’allitération |répétition sur plusieurs mots d'une sonorité |« Pour qui sont cesserpents qui sifflentsur vos têtes ? » |
|phonique | |consonantique (harmonie imitative) |— Racine, Andromaque, acte Vscène 5 |
| |l’assonance |[stylistique] répétition d'une voyelle sur |« Tout m’afflige et me nuit, et conspire à me nuire » |
| | |plusieurs mots d'une même phrase |— Racine, Phèdre, acte Iscène 3 |
| | |[poétique] Rimes qui s’accouplent sur un groupe|« Un soir de demi-brume à Londres |
| | |vocalique formé d’une voyelle tonique identique|Un voyou quiressemblait à |
| | |et d'un phonème consonantique variable |Mon amour vint à ma rencontre |
| | | |Et leregard qu’il me jeta |
| | | |Me fit baisser les yeux de honte » |
| | ||— Guillaume Apollinaire, La Chanson du mal-aimé |
| |contre-assonance |[poétique] rimes qui s'accouplent sur un groupe|« Ni le soir calme, ni les palmes immobiles, |
| | |vocalique formé d'un phonème...
tracking img