La passion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1154 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La passion ? Qu’est ce que la passion ? Quand on aime quelque chose ou quelqu’un au point d’en être polarisé, épris, amoureux. Ou est-ce un état d’âme contraignant la personne qui en pâtit de sombrer dans un gouffre sans fond ?
La question se pose et plupart du temps se trouve sans réponse. Dans mon cas je l’ai trouvé, ou peut-être je crois l’avoir trouvé.
Imaginez-vous dans un monde où il y atous et où vous cohabitez avec toutes les émotions susceptibles d’être ressenties par un humain. Que vous n’ayez jamais sombré dans des apathies noires ou dans des nonchalances sans fin. Votre vie est normale et se résume au travail ou l’école, la famille, les amis…Vous n’êtes surement pas le plus intelligent ni le plus beau spécimen que le dieu a créer mais comme la majorité des hommes vousvoyez votre vie outrepasser devant vos yeux et suivez l’évolution de vos défauts et vos qualités comme un embryon suivit par le gynécologue. Vous avez des ambitions, un but dans la vie : vous ne vivez pas pour mourir mais pour faire de votre existence une aventure, de votre être une personne remarquable et voter destinée un souvenir extraordinaire. Ainsi le jour où la mort vient vous prendre, vousvous rendez compte que vous aviez contribué à l’évolution de l’humanité. Chacun a sa vision du monde et chacun essaie d’enjoliver ses vices en prétendant qu’il fait de bonnes actions. Chacun essaie de se mentir en se disant qu’il est spécial et qu’il vit dans son nuage isolé des problèmes du monde. Mais chacun de nous est concerné, scruté, dévisagé dans notre société. Les êtres vivants ressentent desémotions et selon leur différence, leur dose et leur durée on se distingue les uns des autres. La lâcheté n’est pas le contraire du courage mais c’est du courage moins élevé. Le courage n’est pas le contraire de la lâcheté mais c’est de la lâcheté plus osée. Le fait d’être volubile ou muet, courageux ou lâche, énergique ou paresseux constitue un trait de caractère à part entier qui n’a niantonyme ni synonyme. La volubilité c’est de parler avec facilité et le mutisme c’est de ne pas être dans la capacité de piper mot. D’autres vous diront que ce sont des contraires. C’est faux. Un réservé deviendra bavard, un loquace deviendra calme. C’est une question de fréquence. Revenons à la passion. Ce n’est pas un trait de caractère, ni la période d’une vie. Quand la passion nous prend dans sesfilets, elle nous retient à jamais. On tente de la cacher de la renier de l’ensevelir sous de bonnes résolutions mais elle est toujours là prête à refaire surface. Il ya des gens dépourvus de passion, ce sont des élus car celle-ci peut avoir ses bénéfices et ses désagréments, mais toute passion profonde, grave, sourde n’est qu’un péché. Quelqu’un qui se passionne pour le dessin, est un peintre, ilvend ses tableaux, gagne beaucoup d’argent. Quand sa passion s’amplifie, il sombre dans la folie et chavire dans sa bassesse, la plupart des peintres ont fini par friser la démence. L’alcool, le satanisme, le sexe sont des penchants dont les racines sont tarées, c’est une obsession qui reste une passion malgré le danger qu’elle représente et la perfidie dont elle fait preuve. Une personne éprise setrouve enfermée dans une cage sans porte. L’individu se pose la même question, l’unique question qui fait d’un être un passionné : comment suis-je arrivé là ? Comment ai-je pu pénétrer dans une cage sans porte ? Et c’est ce qui fait le mystère de la ferveur, c’est qu’elle vient petit à petit sans qu’on la sente et le jour ou elle se dévoile on se retrouve dénudé de tous sentiment, toute ambition.RIEN. Le vide absolu, l’ignorance, le noir, l’impuissance. La dévotion pour cette passion nous tient comme des cheveux en laisse. Elle nous enchaine. Et ce n’est pas le sentiment qui nous isole du monde, c’est elle. Elle nous avilie, nous rend esclave de nous même, et il n’a aucune solution pour s’en sortir. On peut la cacher, prétendre qu’elle est partie mais c’est du plaisir qui consume, un...
tracking img