La peau de chagrin, balzac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1386 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique n° 2

La Peau de Chagrin, Balzac, 1831

Intro : Un jeune homme, fiévreux et désespéré, entre dans un magasin d’antiquité en attendant le soir pour se jeter dans la Seine. Il s’extasie face à l’abondant bric-à-brac de trésors de ce magasin où « toutes les œuvres humaines et divines se heurtaient ». L’antiquaire, un vieillard, lui présente la Peau de Chagrin, tous deuxl’observent à présent.

Une atmosphère fantastique s’est déjà installée.

QUESTIONS POSSIBLES :

- En quoi ce texte relève-t-il du fantastique et d’un discours argumentatif ?

- En quoi ce passage est-il fantastique ?

- En quoi ce texte illustre-il la thèse de la Peau ?

- Quelles sont les relations entre les deux personnages ?

En quoi ce texte relève-t-il dufantastique et d’un discours argumentatif ?

I) Une scène au caractère fantastique :

1°/ Rappels : Définition : Intrusion d’une forme surnaturelle (ex : événements étranges, inquiétants, personnages ou objets apparemment surnaturels) dans un monde ancré dans le réel. Il génère doute, malaise, peur, angoisse chez le lecteur qui hésite entre une explication logique ou surnaturelle.

• Lecontexte longuement décrit dans les pages qui précèdent a déjà crée une atmosphère fantastique. (« Il retomba bientôt dans ses vertiges, et continua d’apercevoir les choses sous d’étranges couleurs, ou animées d’un léger mouvement » p37- « L’oreille croyait entendre des cris interrompus, l’œil apercevoir des lueurs mal étouffées. » p39 – « Il sortit de la vie réelle, monta par degrés vers un mondeidéal… » p40) =>l’univers de cette boutique s’est peu à peu transformé aux yeux de Raphaël suivant son état d’esprit => d’où univers fantastique.

• Passage ancré dans le réel car :

-espace et époque fixés: Paris de 1830 (c’est un roman réaliste)

-magasin d’antiquités + présence du vieillard + référence à «l’Industrie du Levant» -> liens avec la réalité.

• Circonstances: -étatfiévreux de Raphaël : hallucinations ? + Portrait du vieillard : aspect fantomatique, lien avec la mort (pages précédentes) => Propice au fantastique.

2°/ Un personnage insolite :

• Désigné à 5 reprises par « vieillard » => expérience et sagesse + vie limitée

• Malice du personnage : « yeux verts », « rire d’amer dérision », parle avec « ironie »

• Personnage important maispourtant sans nom => valeur symbolique

Ainsi, aspect contradictoire et mystérieux de l’antiquaire => fantastique

3°/ L’objet :

• Rappeler où elle est placée : en face de la peinture de Raphaël, elle irradie la lumière. (longuement décrite précédemment)

• Désignée par les mots : « talisman », « Peau merveilleuse », « Peau d’onagre », « Chagrin », « Peau symbolique », « tissucellulaire ».

• Caractéristiques : peu flexible (« feuille de métal ») => Quand Raphaël la prend, elle épouse la forme de sa main => fantastique Rq : « tissus cellulaire » s’oppose à « feuille de métal » + Rapprochement avec la voix « métallique » du vieillard.

• Description del’inscription :

-formulation mystérieuse, en sanscrit => Orient=> Exotisme => source de mystère et fantastique.

-reformuler le contenu du texte : La Peau propose d’être prise et d’accomplir tous les souhaits mais la vie rétrécit en même temps, à moins de régler ses désirs sur la sagesse.

-Le pacte est simple => porte sur les désirs. Mais ce n’est pas un pacte avec le diable !

- Par le nom deDieu, donné deux fois, Balzac donne à la peau un caractère magique voire sacré.

-« Soit ! » => impératif => par qui est-ce ordonné ?

• Réaction naturelle de Raphaël (originalité de Balzac) : «Est-ce une plaisanterie, est-ce un mystère ? » => doute.

• CCL : La Peau : objet fantastique / Sources : Faust de Goethe, Hoffman, l’Orient.

II) Une scène argumentative :

1°/...
tracking img