La peau de chagrin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6203 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier d’étude de

La Peau de chagrin

de Honoré de Balzac

I. Le genre littéraire : le roman
II. Le mouvement littéraire : le réalisme et le romantisme
III. Sens du titre
IV. Sens des chapitres
V. Les personnages
VI. Les registres littéraires
VII. Les thèmes
VIII. Synopsis

Sujet :

La Peau De Chagrin , est un roman, qui comme toutles écrits contenus dans La Comédie Humaine, a été écrit par Balzac dans le but de faire réfléchir l’homme sur sa propre condition et ses mœurs lors du XIX ème siècle.
Ce roman classé dans la partie étude philosophique joue de nouveau sur la question de l’existence de l’homme car le propre d’un conte philosophique est un récit où l’auteur plonge ses personnages dans une suite d’aventures pourmettre en évidence des idées.
La Peau De Chagrin interroge la question du bienfait du vouloir et du pouvoir sur l’homme, qui symbolise le savoir et l’ignorance, et donc du bien et du mal.
Le genre littéraire : Le roman

A l’époque où Balzac entre en littérature, en 1818, la tragédie est considérée comme le grand genre dans un système hérité du classicisme où les genres littéraires sontencore hiérarchisés. Il commence donc sa carrière d’écrivain par une tragédie, Cromwell qui est un échec. A cette époque, le roman est méprisé et réservé à un public féminin, on  lui reproche son immoralité, ce reproche fut beaucoup combattu par Balzac, et son manque de normes. Ce n’est qu’en 1858 qu’un romancier, Jules Sandeau (connu pour avoir « prêté » son nom à George Sand don t il fut l’un despremiers amours), entre enfin à l’Académie. Balzac écrivit toutes sortes de romans : le roman d’histoire contemporaine comme Un ténébreuse affaire, le roman philosophique comme Louis Lambert, le roman gai, le roman noir venu d’Angleterre et le roman historique. Si bien que certains ont trouvé qu’il serait plus juste de dire « les romans balzaciens ». Malgré cela, il convient de savoir que Balzacévita soigneusement toute sa vie de se définir lui-même comme romancier. Car il n’aurait pas été ravi de savoir que la postérité ne verrait plus en lui qu’un romancier, même le plus grand.

La peau de chagrin est donc qualifiée par certains de roman balzacien mais si nous devions lui affubler une étiquette, il s’agirait d’un roman philosophique.
Roman car c’est un récit fictif et lespersonnages ne sont pas réels, malgré le fait que Balzac se soit inspiré de personnes réelles dans ses personnages comme l’exemple de Feodora : Balzac se vengea de la courtisane Olympe Pélissier qui le dédaignait, (mais acceptait Eugene Sue qui la payait très cher) en faisant d’elle Feodora la « femme sans cœur » dans La Peau de Chagrin. Eugene Sue était l’un des meilleurs amis de Balzac et ils connurentensemble des débuts difficiles en tant qu’écrivains, mais la gloire naissante d’E. Sue les sépara, rendant Balzac très jaloux.
Le roman peut être confondue avec la nouvelle qui est aussi un récit fictif écrit en prose. Il est donc différencier avec celle-ci grâce à sa longueur, ici La Peau de chagrin fait environ 300 pages. Cette différence de longueur se justifie par des péripéties : « « Pauline !
-Monsieur Raphael ! »
Pétrifiés l’un et l’autre ils se regardèrent un instant en silence. »
Ou « Quand le valet de chambre se fut retiré après avoir attisé le feu, la comtesse se tourna vers moi avec un air indéfinissable et me dit avec une sorte de solanelité… »
L’une des caractéristiques du roman est aussi d’utiliser les types de discours descriptif : « Enfin c’était des travaux àdégouter du travail, des chefs-d’œuvre accumulés à faire prendre en haine les arts et a tuer l’enthousiasme. » et le narratif : «  Un éclat de rire bien franc, bien joyeux lui fit tourner la tête vers son lit, il vit à travers les rideaux Pauline souriant comme un enfant heureux… ».
Roman philosophique car cette œuvre Balzac pose des questions à caractères philosophique et des hypothèses de...
tracking img