La peine de mort selon camus et hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (707 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Questions
Première partie : Questions de lecture

1) Ces deux textes ont un sujet commun : la peine de mort.
Albert Camus dans son texte argumentatif entame une réflexion sur la peine capitaledans son œuvre « Réflexions sur la guillotine in Réflexions sur la peine capitale » et Victor Hugo raconte le dernier jour d’un condamné à mort dans son récit éponyme. Ces deux ouvrages bien quedifférents en certains points (Albert Camus érige une réflexion tandis que l’œuvre de Victor Hugo est un récit, de plus Camus présente une argumentation directe contrairement à Victor Hugo qui lui vise àattendrir via une argumentation indirecte, il ne donne pas son propre avis.) traitent donc d’un même sujet très controversé.

Cependant encore une fois ils divergent de par leur implication, Camus semet au premier plan pour dénoncer ce qu’il trouve injuste tandis que Victor Hugo dans son récit se place avec une focalisation interne, et donc n’est pas impliqué au premier plan, il ne parle pas enson nom mais en celui du personnage.

2) Dans sa réflexion Camus met en avant son argument principal : La peine de mort censée être une équivalence à ce qu’a fait subir le condamné à la victime esten fait pire que le crime en lui même, car elle est préméditée, douloureuse psychiquement et humiliante, bien que censée être indolore physiquement. Je cite :

On peut imaginer que selon Camusle fait d’être prévenu de sa mise à mort et de l’attendre un tel point qu’ironiquement on pourrait presque supposer que la mort, pourtant censée être la plus grande des peines semble au final être leplus grand des soulagements.

Deuxième partie : Travail d’écriture

Nous avons vu que le sujet de la peine de mort est soumis à controverse par de nombreux hommes de lettres, pour être crédiblesles écrits traitant la peine de mort se doivent d’être fortement argumentés et persuasifs. Pour cela plusieurs choix sont offerts. En effet Camus par exemple dans son livre Réflexions sur la peine...
tracking img