La peine de mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (480 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Français :

Sujet : « Mieux vaut risquer de sauver un coupable que de condamner un innocent »

La peine de mort est un sujet polémique, principalement depuis la déclaration universelle desdroits de l’homme. C’est un sujet qui suscite l’intérêt des medias, qui en a d’ailleurs fait la première page à plusieurs reprises, ainsi que du monde cinématographique comme la célèbre série « PrisonBreak ». Mais la question persiste au fil des année ; vaut il mieux risquer de sauver un coupable que de condamner un innocent ? Bien que la peine de mort a été abolie dans notre pays, celle-ci restedans nos esprits. L’avis sur cette question peut être mitigé et les arguments « pour » ou « contre » sont multiples. Nous aborderons trois arguments : l’erreur judiciaire, les droits de l’homme et lesfrais carcéraux.

Tout d’abord, nous savons que la peine de mort est irréversible et que la justice n’est pas parfaite ; l’erreur judiciaire n’est pas inévitable. En conséquence, après lacondamnation à mort, si un prisonnier ayant été reconnu coupable reçoit des preuves pour l’innocenter aucun retour en arrière n’est possible. Par exemple, en Amérique, là où la peine de mort est encore présente,68´% des condamnés à mort sont innocent, certains même ont été innocentés quelques minutes après leur exécution.1

Certes, les opposants à la peine de mort évoquent souvent les droits de l’homme.Cependant les condamnés à mort les ont volontairement violé. Alors pour quelle raison pourraient ils encore bénéficier de droits ?

Les individus, qui sont pour la peine de mort, le sont, pour laplupart, parce qu’il n’approuve pas de payer pour des criminels alors qu’il y a des gens à l’extérieur qui n’ont ni a mangé, ni un lit. La télévision nous montre les conditions atroces des prisons maisn’est ce pas ce que mérite un criminel pour le crime qu’il a commis ? Surtout qu’ils sont mieux logés que les sans domicile fixe. Monsieur Durtoux, un modèle parfait pour appuyer cet argument,...
tracking img