La peine de mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5569 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La peine de mort
La peine de mort est une peine prévue par la loi qui consiste à exécuter une personne coupable d'une faute qualifiée de « crime capital ». La sentence est prononcée par à l'issue du procès. En l'absence d'un procès, on parle d'exécution sommaire, d'acte de vengeance ou encore de justice privée. La peine de mort est vue différemment selon les époques et les régions géographiques.À l'origine elle était très fortement développée à travers le monde, bien que remise en cause à l'époque des Lumières. Fortement en recul dans la deuxième
moitié du XXesiècle, elle est actuellement dans une situation incertaine.
Nous traiterons donc le thème de la peine de mort en 4 parties. — premièrement, nous vous montrerons l'évolution de la peine de mort dans le de l'antiquité jusqu'auSiècle des lumières, comment elle a été appliquée, et comment elle a été remise en cause. — ensuite, nous parlerons de l'état de la peine de mort dans le monde actuel — nous aborderons ensuite la manière dont elle est appliquée de nos jours, comment, et à qui elle est réservée. — pour finir, la quatrième partie portera sur sa remise en cause presque mondiale et nous conclurons.

I- Historique de lapeine de mort

La peine de mort. C’est à la base une punition envers un individu qui ne respecte pas les règles de vie de sa communauté. Il y a longtemps, son rôle était essentiellement la dissuasion et la mise hors d'état de nuire, à une époque où le système carcéral (procès, juge, etc.) n’existe pas encore.
A — La peine de mort en Mésopotamie
Dès les civilisations de Mésopotamie, destextes sur la peine de mort sont rédigés. Le Code d'Hammurabi, texte le plus célèbre de la période applique la peine de mort selon la loi du Talion, très archaïque. Pour vous donner un exemple, un architecte qui a réalisé une maison, laquelle s'est effondrée sur ses occupants, causant ainsi la mort du propriétaire, est puni de mort. Si c'est le fils du propriétaire qui est tué, c'est le fils del'artisan qui est exécuté. Si c'est une esclave du propriétaire qui est tuée, l'artisan doit lui fournir un nouvel esclave.
On voit que la vie (et la peine de mort) n’a pas la même valeur selon les groupes sociaux : l'esclave n'étant qu'une simple marchandise, un simple remplacement suffit.
Ensuite, durant l’antiquité, la peine de mort protège la société et répare le dommage causé.
B — La peine demort pendant l’antiquité
1) Grèce Antique
En Grèce antique, il existe plusieurs mouvements qui sont plus ou moins contre cette peine de mort. Chacun de ces mouvements se range derrière 3 grandes figures de l’époque. La première est Protagoras. Ce dernier critique le principe de vengeance, car une fois que le mal est fait, il ne peut être annulé par aucune action. Ainsi, si la peine de mort doitêtre infligée, c'est uniquement pour protéger la société contre le criminel ou encore dans un but dissuasif.
Ensuite, il y a Platon. Celui-ci voit dans la peine de mort un moyen de purification. C'est ainsi que dans Les Lois, il juge nécessaire l'exécution de l'animal ou la destruction de l'objet ayant causé la mort d'un Homme par accident. Pour les meurtriers, il considère que l'acte d'homiciden'est pas fait par le criminel lui-même, mais par une maladie de l'âme, qu'il faut rééduquer. Si cette rééducation ne donne rien, alors le criminel sera finalement condamné à mort.
Selon Aristote, qui se rapproche le plus de nos idées actuelles, le citoyen est responsable de ses actes. Si crime il y a eu, un juge condamnera le criminel à la peine de mort, celle-ci permettant d'annuler le crime enle compensant. Pour les petits crimes, des indemnités pécuniaires (de l’argent du criminel versé à la victime) voient le jour, afin encore une fois d’équilibrer la balance de la justice. Mais pour les gros crimes (assassinats), la peine de mort est nécessaire.
C’est donc la justice d’Aristote qui a inspiré le droit pénal occidental jusqu'au XVIIe siècle,
Rome antique
Dans la Rome antique,...
tracking img