La peine de mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1193 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
C’est un sujet qui pose problème depuis des siècles, c’est pour sa qu’il faut l’ abordé avec un minimum de précaution, je veux dire : il ne s'agit pas de venir avec des slogans qui sont préparés à l’ avance pour tenter de démontrer que la peine de mort est utile à la société ou au contraire qu'elle ne mène à rien. Il faut en parler avec un certain recul afin d'essayer d'en percevoir tous lesenjeux et les implications.
Je vais donc tenter d'exprimer mon avis, non pas en tant que spécialiste mais en temps que simple citoyen.
La peine de mort est un champ de mines qui suscite des réactions violentes, et passionnées. Tout semble avoir déjà été dis sur le sujet néanmoins les avis restent très partagés.
Ceci démontre bien que sur ce sujet en particulier, c'est la passion qui l'emporte surla raison
C'est sur ce constat que je voudrais entamer mon développement. La passion ou la raison ? Cela ne fait aucun doute à mes yeux : la raison doit l'emporter sur la passion.
Après, il faut se poser plusieurs questions importantes: La peine de mort est-elle dissuasive ?
La peine de mort est-elle un instrument de vengeance au service de la société ?
Existe-t-il des cas exceptionnelspour lesquels la peine de mort est la seule réponse possible ?
La peine de mort est-elle digne d'une société démocratique ?
La peine de mort est-elle dissuasive ?
Sur cette question, on peut débattre a coup de statistiques et de chiffres, cependant. Je pense que le seul moyen de s’en sortir est de regarder le phénomène, non pas au travers du prisme de la statistique, mais plutôt a travers celuide la psychologie du criminel.
Peut-on croire un seul instant qu'une personne qui a l'intention de tuer, va se poser la question de savoir si elle risque ou non la peine de mort ? Bien évidemment non., Son seul objectif est de ne pas être découverte, que la peine de mort existe ou pas. Après Soit elle tue avec préméditation, soit elle accomplit un crime passionnel et là, comme la passion estl'élément moteur, la raison est absente. Une fois encore, peine de mort ou pas, elle commettra son acte.
Si l'on regarde les pays où la peine de mort est toujours en vigueur, le taux de criminalité n'a pas diminué pour autant. Les 36 Etats américains sur 50 qui appliquent la peine de mort ne sont pas devenus un havre de paix.. Je ne pense pas que la peine de mort soit dissuasive pour qui que cesoit,. C'est davantage un instrument de vengeance et de sois disant « sécurisation de la société »
Les risques d'erreur judiciaire, les dossiers mal préparés, l'inégalité devant la justice., sont des’ éléments qui devraient nous faire réfléchir a cette idée qu’on de supprimer celui qui nous dérange, peut-être davantage parce qu'il nous ressemble, que pour l'acte qu’il a commis.
« Ce sont desmonstres !», peut-on entendre régulièrement. Non, ce sont des êtres humains qui ont commis des actes monstrueux. La différence est très importance car dans le premier cas, on les sort de notre humanité pour en faire des êtres n'ayant aucun rapport avec nous ; il est alors beaucoup plus facile de s'en débarrasser. Dans le deuxième cas, on est obligé de reconnaître que nous appartenons à cette mêmehumanité, capable du meilleur et du pire ; c'est dérangeant, cela nous met mal à l'aise, mais c'est le seul moyen pour s'interroger sur le pourquoi de tels actes et sur ce qui ne fonctionne pas dans notre société.
Ce n'est que de cette manière que l'on pourra attaquer le mal à la racine plutôt que d'éliminer ceux qui nous empêchent de dormir.
J'en viens alors à la deuxième question : la peine demort est-elle un instrument de vengeance au service de la société ?

Je pense que la réponse est clairement oui. En effet, elle permet de calmer les esprits, d'apaiser la colère et de donner un sentiment de sécurité par l'élimination d'éléments dangereux. C'est l'élément essentiel qui justifie l'application de la peine de mort.
La question suivante est à mes yeux beaucoup plus difficile:...
tracking img