La peine de mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 35 (8562 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
• La Peine de Mort •

[pic]

Les historiens s'accordent sur l'origine de la peine de mort. Celle-ci représente la punition du groupe envers un individu qui ne respecte pas les règles de vie de sa communauté. Son rôle originel est essentiellement la dissuasion (pour faire face à des populations non-éduquées et de rares élucidations de crimes) et la mise hors d'état de nuire, à une époque où lesystème carcéral n'était quasiment pas développé. La peine de mort est une sanction pénale. L'accusé est condamné en raison du non-respect d'une règle de droit dont il a été convaincu[]. Cette peine découle du besoin d'organisation du groupe. Avant la naissance du droit et de la justice institution on ne peut pas parler de peine de mort. Dans ces sociétés primitives ou actuelles, ne connaissantpas l'État de droit, une condamnation à mort peut être considérée au mieux comme une exécution sommaire ou simplement comme un acte de vengeance ou de justice privée. On peut donc considérer que l'origine de la peine de mort est la construction de l'État lui-même. Le mot français « potence » vient d'ailleurs du latin « potentia », qui signifie puissance au sens politique du terme[]. La Peine demort semble exister depuis l'apparition d'une justice pénale organisée. Elle est diversement considérée selon les époques et les régions géographiques. À l'origine, c’est une peine très fortement développée à travers le monde. Si la plupart des civilisations ont pratiqué la peine capitale, ce fut le plus souvent sans même chercher à la justifier rationnellement ou de manière naturelle. C'est en effetune règle commune à toutes les civilisations anciennes : un accusé méritait la mort. Les historiens s’accordent sur l’origine de la peine de Mort en expliquant que Celle-ci représente la punition du groupe envers un individu qui ne respecte pas les règles de vie de sa communauté donc, son rôle originel est essentiellement la dissuasion, et la mise d’hors d’état de nuire, à une époque ou lesystème carcéral n’est quasiment pas développé . En France, celle-ci s’instaure officieusement à partir du Moyen Âge. En l’absence d’un procès, ou dans le cas où celui-ci n’est pas réaliser par une institution reconnue, on parle d’exécution sommaire, d’acte de vengeance »ou de justice privée. Mais les mentalités évoluent au cours du temps et la liste des infractions, passibles de la peine Capitale seréduit peu à peu, et est appliquée seulement en cas de « crime capital ». La peine de mort ou peine capitale est une peine prévue par la loi, consistant à retirer la vie à une personne ayant été reconnue coupable. La sentence est donc prononcée par l'institution judiciaire à l'issue d'un procès durant lequel, les divers éléments de l’enquête officiellesont mis en avant. C’est le Président de laCour, qui jugera à l’aide des jurés et donnera sa décision. La question de la légitimité de la peine de mort, un débat juridique et social.  Le débat sur la peine de mort, une mise à mort a priori légale et officielle, est à la fois l'un des plus banals et des plus difficiles qui soient. Pourtant, en y regardant de plus près, la question de savoir si la société a ou non le droit de tuer un crimineln'a rien de simple. Au cours du dernier quart de siècle la peine de mort n’a cessé de perdre du terrain presque partout dans le monde, par respect des Droit de l’Homme. En effet si elle a été abolie en Europe et en France, celle-ci est toujours appliquée au niveau fédéral, dans 35 pays sur 50, aux Etats Unis. Aujourd’hui les Etats Unis font partie du cercle restreint des démocraties libérales quiappliquent toujours la peine de mort. Qui dispose du droit de Vie ou de mort sur un être Humain, cette punition est-elle en moyen de dissuasion ou de vengeance ou encore retirer la Vie est-elle une Justice. La peine de mort est un sujet actuel et au cœur des débats… Aujourd’hui, La vie est protégée par de nombreuses institutions et lois dans les démocraties. La question qui se pose donc est la...
tracking img