La peinture viennoise - 18ieme siècle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3241 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
VIENNE 1900
introduction : pourquoi Vienne 1900 ?
On peut dire que Vienne est un centre culturel majeur en Europe
Des artistes, donc une tradition, des écoles d'art, un environnement favorable à l'art
Des collectionneurs, des amateurs d'art, ouverts à la modernité, des mécènes
Une certaine prospérité économique
Une possibilité de diffusion des oeuvres dans la ville et au delà : une villequi a déjà par ellemême
un rayonnement.
On verra donc pourquoi et comment Vienne devient à cette époque un centre artistique majeur
en Europe et quelles sont les principaux domaines dans lesquels elle exerce son rayonnement
la peinture, l'architecture et la musique.
I. Le contexte historique et artistique
1. La capitale d'un empire multinational en crise
Capitale de la puissante monarchie desHabsbourg, qui a régné sur toute l'Europe à la
Renaissance, qui a contrôlé le Saint Empire Romain Germanique, qui a arrêté les Turcs au
17ème siècle, mais qui a subit au 19è Siècle deux graves défaites : face à Napoléon en 1805
et face à Bismarck et à la Prusse en 1866, contraignant l'empereur François-Joseph à partager
le pouvoir avec les Hongrois (le compromis de 1867)
Au tournant des XIXeet XXe siècles, Vienne est une capitale dynamique : entre 1880 et 1910,
sa population passe de un à plus de deux millions d’habitants. On y émigre de toutes les
provinces de l'Empire austro-hongrois.
En 1857, les remparts sont détruit et à leur place est créé le Ring, où l'on construit de
nombreux bâtiment publics dans le style historiciste de l'époque. Les plus importants sont
l'Opéra, lesmusées (Kunsthistoriches Museum), des bâtiments ministériels.
Johann Strauss y fait danser l'aristocratie, Brahms y dirige le Wiener Singverein, Bruckner y
compose, la ville accueille l'exposition universelle de 1873 et dépasse le million d'habitants en
1890. En 1892, on commence la construction du métro, que l'architecte Otto Wagner est
chargé de décorer.
Vienne est une capitale où l'onrencontre tous les peuples de l'Empire. Les Juifs y jouent un
rôle important, en particulier dans le domaine culturel. Exclus de la vie politique et tenus à
l'écart par l'artistocratie, ils peuvent briller dans la littérature (Stefan Zweig), dans l'art (Klimt)
ou la musique (Mahler, Schönberg). On trouve aussi le Hongrois Lehar ou le tchèque
Kokoschka. Ce qui n'empêche pas les Autrichiens delangue allemande comme Rilke,
Schnitzler, Johann Strauss, Bruckner, Loos, Olbricht, Hoffmann, de jouer un rôle de premier
plan. C'est ce cosmopolitisme qui fait la richesse de la vie culturelle viennoise, et sa disparition
après 1918 appauvrira la culture de ce qui ne sera plus qu'une capitale provinciale isolée près
des nouvelles frontières du pays.
Cette ambiance ne plaît pas à tous, et unpuissant mouvement xénophobe et antisémite se
développe.
En 1895, Karl Lüger est élu maire de Vienne sur un programme xénophobe et antisémite,
attaquant à la fois les Juifs et les nationalités slaves et magyares de l'Empire. L'empereur
François Joseph refuse de reconnaître l'élection, mais il doit s'incliner devant un second scrutin.
En 1897, Gustav Mahler doit se convertir au catholicisme pourdevenir directeur de l'Opéra de
Vienne, à cause de l'antisémitisme régnant dans la ville. Cela ne fera pas cesser pour autant
les attaques contre lui, et il devra démissionner en 1907 (pas seulement pour des raisons liées
à l'antisémitisme, mais aussi à cause de sa musique et de ses méthodes envers les musiciens
de l'orchestre).
2. Un centre artistique majeur en Europe autour de 1900
Qu'est cequi fait de Vienne à cette époque un centre artistique majeur ?
Pour qu'il y ait centre artistique, il faut des artistes, donc une tradition, des écoles d'art, un
environnement favorable à l'art, des collectionneurs, des amateurs d'art, ouverts à la
modernité, des mécènes. Il faut aussi une certaine prospérité économique, une possibilité de
diffusion des oeuvres dans la ville et au delà :...