La peste albert camus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5159 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
 

Fiche de lecture

La peste de Camus

ID FDL : 240

« La peste » de Camus

Sommaire

1. Résumé de « La peste »

2. Contexte

3. Les idées

4. Personnages

5. Style

Travail

Résumé

Nous sommes en Algérie, à Oran plus exactement, et nous faisons la connaissance du docteur Rieux et de sa femme. Celle-ci étant malade, il ira la conduire au train pour qu’ellese rende dans un endroit au climat plus propice pour se faire soigner. Mais avant cela, il a quelques visites urgentes à faire. Dans le couloir de son immeuble, à sa plus grande surprise, il tombe en arrêt devant un cadavre de rat. Il le signale à son concierge qui a toutes les peines du monde à le croire.

A son retour pour prendre sa femme, ce sont deux autres cadavres qu’il trouve sur letrottoir.

Le train part. Cette séparation lui coûte, mais il espère bien qu’elle lui permettra de retrouver sa femme en pleine santé. Lui-même est tellement pris par ses occupations que l’augmentation des cadavres de rats ne va pas le frapper outre mesure. Le juge Othon, homme rigide s’il en est, lui parle du phénomène mais il répond que ce n’est rien.

Il nous décrit Oran comme une ville assezlaide, terriblement chaude, au climat dur, dominé par deux saisons qui sont un été et un hiver, peuplée de gens durs surtout préoccupés à faire des affaires, de l’argent. Oran est aussi un port important et la mer y joue un grand rôle. Heureusement qu’elle est là pour rendre la ville un peu plus agréable

Et le nombre de rats morts ne cesse d’augmenter. Maintenant il en est qui sortent envacillant à la lumière pour y mourir aussitôt.

Rieux fait la connaissance d’un journaliste de Paris, Raymond Rambert, qui souhaiterait l’interroger sur les conditions sanitaires de vie des Arabes. Il va refuser l’interview, Rambert lui avouant qu’il ne peut publier une condamnation totale. La réponse de Rieux est directe : « Je n’admets que les témoignages sans réserves. Je ne soutiendrai donc pas levôtre de mes renseignements. » (Page 19)

Le phénomène de la mort des rats ne cesse de prendre de l’ampleur et Rieux va trouver son concierge qui ne se sent pas bien du tout. Il a des bubons aux aisselles et une forte fièvre. Elle va passer, puis prendra une ampleur bien plus grande, et le concierge va mourir dans de grandes souffrances. Il sera, pour nous lecteurs, le premier mort de la peste.Nous faisons aussi la connaissance de quelques personnages qui prendront de l’importance. Il y a le père Paneloux, un Jésuite érudit, militant, mais aussi ouvert aux autres. Nous avons rencontré le journaliste Rambert, mais il y a également Grand, petit fonctionnaire dans l’administration de la ville et Cottard, son voisin de palier. Ce dernier vient de tenter de se suicider par pendaison tantil est désespéré. Rieux se verra obligé de signaler le cas à la police.

Le juge Othon, nous l’avons déjà croisé à la gare, mais le voilà au restaurant avec sa femme et ses deux enfants, raide comme la justice qu’il représente. Il y a aussi Jean Tarrou, homme plutôt mystérieux qui habite la ville depuis seulement quelques semaines et vit à l’hôtel. En personnages tout à fait secondaires, il y aun vieil espagnol asthmatique qui râle contre tout et un petit vieux qui n’apparaît à son balcon qu’aux heures où il peut cracher sur les chats.

Les rats continuent à mourir de plus en plus mais le nombre de malades augmente aussi. Rieux avertit un de ses confrères, le docteur Richard, qui estime qu’il y a peut-être quelque chose mais qu’il n’est pas habilité à s’occuper de cela.

Il fautdire que le préfet entend ne pas affoler la population et les statistiques de rats morts et de malades ne sont pas dévoilées par les autorités.

Une particularité de ce récit est que nous ne savons pas qui en est le narrateur. Le tout nous est raconté par des carnets mais dont nous ne connaissons pas le propriétaire.

La peste gagne en amplitude, le nombre des morts devient impossible à cacher....
tracking img