La peste albert camus

Pages: 7 (1700 mots) Publié le: 30 décembre 2011
La Peste est un roman d’Albert Camus publié en 1947 qui permit en partie à son auteur de remporter le prix Nobel en 1957. Il a pour théâtre Oran, durant la période de l’Algérie française. L’histoire se déroule dans les années 1940. Le roman raconte sous forme de chronique la vie quotidienne des habitants, pendant une épidémie de peste qui frappe la ville et la coupe du monde extérieur.

Cetextrait se situe au milieu du roman ; la ville d’Oran a été fermée par les autorités à cause de la peste. Des couples et des familles sont séparés puisque nul ne peut entrer ni sortir de la ville. Une troupe d’opéra, venue jouer l’Orphée de Gluck, est contrainte de rester à Oran et donne un spectacle une fois par semaine. Ce passage raconte la dernière représentation.



Après avoir préciséson statut, nous monterons comment le narrateur amène la révélation finale, comment le "réel" fait irruption dans la fiction et en quoi cet extrait constitue un "Manifeste".

Le narrateur est externe, « omniscient » et omniprésent, notamment à travers la figure de l'ironie ("Orphée se plaignit avec facilité", "quelques femmes en tunique commentèrent avec grâce son malheur") ; les événements sontperçus à travers le regard des spectateurs (focalisation interne), mais le narrateur en sait davantage que les spectateurs, par exemple que les gestes saccadés du chanteur ne sont pas dus à un effet stylistique.

Le narrateur dispose, tout au long du texte des « indices » de plus en plus éloquents, mais ce n’est qu’à la fin du texte, dans le dernier paragraphe, qu’il écrit le mot « peste ». Lelecteur est alors amené à relire et à réinterpréter le texte à la lumière de l’explication finale.

Le champ lexical du théâtre est présent tout au long du texte et forme un réseau (on parle d’isotopie). Les termes se rapportent à l’œuvre, aux acteurs et au jeu (« stylisation », « grand duo », « troisième acte », « histrion »), à la mise en scène (« costumes », « bergerie », « décor »), authéâtre (« salle », « rampe », « strapontins », « sorties », « scène », « fauteuils »), aux spectateurs (« public », « éventails », dentelles »)

Le comportement du chanteur qui interprète Orphée est présenté au début du texte comme légèrement étrange (« C’est à peine si l’on remarqua », « un léger excès de pathétique »), mais les « gestes saccadés » qui lui échappent apparaissent aux « spectateursles plus avisés » comme un effet de stylisation, c’est-à-dire comme faisant partie de son jeu.

Le narrateur introduit dans le deuxième paragraphe de nouveaux « indices d’anomalie » : « pour qu’une une certaine surprise courût dans la salle », « « la rumeur venue du parterre », indices de plus en plus explicites, mais sans que l’explication soit donnée : « il choisit ce moment pour avancer versla rampe d’une façon grotesque, bras et jambes écartés dans son costume à l’antique, et pour s’écrouler au milieu des bergeries du décor qui n’avaient jamais cessé d’être anachroniques (sous-entendu « aux yeux du narrateur ») mais qui, aux yeux du spectateur, le devinrent pour la première fois, et de terrible façon. »

La réaction des spectateurs et l’expression « le devinrent pour la premièrefois et de terrible façon » montre qu’ils ont compris et le narrateur évoque le départ du public à l’aide de comparaisons relevant du champ lexical des funérailles (« comme on sort d’une église », ou d’une chambre mortuaire », « tête baissée »)

Le départ des spectateurs tourne à la panique (« pour finir par s’y bousculer en criant »)

Ce n’est qu’au troisième paragraphe que le narrateur donnel’explication, le fin mot de l’histoire (« la peste »)

La « réalité » de la peste fait donc irruption dans la fiction théâtrale. Elle subvertit les conventions théâtrales en exhibant brutalement le caractère artificiel et dérisoire du spectacle, le chanteur en costume antique et les bergeries anachroniques. Il ne faut cependant pas oublier qu’il s’agit là d’une « mise en abyme » et que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Exposé la peste albert camus
  • Albert camus la peste (épilogue)
  • Extrait de la peste
  • Albert camus la peste
  • La peste
  • La peste
  • La Peste Albert Camus
  • La peste albert camus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !