La peste aujourd'hui

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1555 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
La peste est une maladie qui affecte l’humain. Cette maladie mortelle se transmet par piqures de puces infectées ou par voie respiratoire. Elles sont alors de types bubonique ou pulmonaire.
Nos documents concernent la peste noir qui eu plusieurs poussées entre 1346 et 1720. Ce fut une peste terrible qui surgit à partir d’un foyer en Asie. Par transmission, les italiensl’attrapèrent à un comptoir génois de la mer noir. Ceux-ci contaminèrent ensuite l’Europe en revenant en Italie.
Les populations affectées meurent massivement. A défaut de ne pas connaitre les transmetteurs, les juifs furent aussitôt accusés et furent régulièrement persécutés.
Les autorités essayent tant bien que mal de prendre des mesures, mais la peste se propage trop rapidement sous le regard des autorités.Même si les autorités expulsèrent les pestiférés, il était déjà trop tard car les bacilles s’étaient déjà propagés et envahirent la ville.
La peste ne se transmet pas seulement par l’humain mais également par les rongeurs où les puces s’y installent.
Les documents que nous allons traités concernent les mesures sanitaires prisent par les autorités.

Analyse des documents

1) Arrivée dela peste en Sicile, octobre 1347.

Au début, les habitants de Messine crurent que ces morts venaient des bateaux génois, ils les expulsèrent des ports. Mais la peste demeura et les morts se multiplièrent. La peste se propageait à toute vitesse et les messinois immigrèrent dans les vignobles, les champs et un grand nombre d’entre eux dans la ville de Catane. Beaucoup mourraient en chemin et ceuxqui arrivaient à destination mourraient dans les hospices de la ville. Les citoyens demandèrent aux chefs religieux d’interdire qu’on enterre les morts dans la ville, les morts furent donc jetés dans de profondes tranchées en dehors de la ville. La transmission était très rapide et les bacilles se multiplièrent ce qui fit de plus en plus de morts. Les citoyens de Messine avaient raison, ils furentcontaminés par les génois qui arrivaient par bateaux. Bien qu’ils les expulsèrent directement la maladie elle resta dans la ville.
Dans toutes les villes affectées par la peste, les morts étaient enterrer dans des fosses communes car les cimetières étaient surabondés. Cela montre bien que les autorités étaient dépassés par les événements et que ces grandes fosses étaient la seule solutiontrouvée par ces derniers afin d’enterrer tout de même les morts en terre sainte.
2) Enterrer les morts… Où et comment ? Tournai, 1349.
Il y avait tellement de mort que des funérailles personnelles n’étaient pas possible. Les citoyens aidaient à construire des cercueils en bois et les morts étaient enterrés ainsi en terre sainte. Aucune cérémonie n’était célébrée. Les citoyens essayaient de trouverde la place pour enterrer les morts. Les morts ne pouvaient pas être individuellement et soigneusement enterrer. Dans certains cas, les cercueils étaient fabriqués en toute simplicité par des bénévoles afin de augmenter la production. Ils étaient donc enterrer où la place le permettait et souvent côte à côte. Les religieux essayaient tant bien que mal de donner à chaque morts ou mourants unebénédiction afin qu’ils puissent aller au paradis mais comme les morts se succédaient de plus en plus, l’obligation de les enterrer devenait indispensable car les odeurs commençaient sérieusement à poser des problèmes dans les rues des villes. C’est donc pour cette raison que les prêtres ne pouvaient pas bénir tout le monde

3) Réglementation de la peste à Reggio (de Calabre), 17 janvier 1374.
Tousles pestiférés durent se rendre en dehors de la ville. Pour être soigné ou dans la plus part des cas y mourir. Toutes les personnes ayant essayé de soigner les malades étaient isolées pendant un certain temps afin d’avoir aucun contact avec les autres. Les membres du clergé examinaient les malades et faisait des rapports aux autorités. Tous les pestiférés étaient dans l’obligation de céder...
tracking img