La peste, fiche de lecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2110 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Titre : La Peste Date : 1947

Genre : Le Roman

Auteur : Albert Camus

Mouvement Littéraire : L’Absurde

1) Biographie : Albert Camus (1913-1960)

Né en Algérie dans un milieu modeste, orphelin d’un père tué à la guerre, Albert Camus, à travers les épreuves (maladie, échecconjugal), forme sa pensée et son écriture dans l’étude de la philosophie, l’activité théâtrale et le journalisme. Il vient en métropole où il termine L’Etranger (1942), salué par Sartre et Malraux, et Le Mythe de Sisyphe, essai sur l’absurde. Résistant, rédacteur en chef du journal Combat à la Libération, Camus ne sépare pas la pensée de l’action. Au lendemain de la guerre, il est considéré comme unchef de file, avec Sartre, du courant « existentialiste ». Son autorité morale est confortée par le succès de La Peste (1947) ; il écrit aussi beaucoup pour le théâtre. Mais la liberté d’esprit de l’Homme révolté déconcerte, tout comme La Chute (1956), qui met en cause la bonne conscience des intellectuels. Il reçoit le prix Nobel en 1957, trois ans avant sa mort dans un accident de voiture. Despublications posthumes (Le Premier Homme, 1994) confirment la profondeur lumineuse d’une œuvre qui est exaltation de la vie jusque dans l’exigence de révolte.

2) Résumé de l’Histoire

Un narrateur se propose de raconter des évènements surgis à Oran dans les années 194. . Le 16 avril, le docteur Rieux trouve un rat mort dans son escalier ; c’est le début d’une série de découvertesd’autres rats morts, prélude à la mort des malades de plus en plus nombreux. On finit par identifier la Peste et les autorités ordonnent de fermer la ville qui va être ainsi coupée du monde.
Le docteur Rieux va lutter quotidiennement contre le fléau, aidé en cela par des volontaires avec qui il vient de plus ou moins faire connaissance.
La vie des Oranais va changer. Nombre d’entre eux deviennentdes « séparés » qui souffrent de l’absence d’une femme, d’un père, d’un enfant que, prisonniers dans Oran, ils ne peuvent rejoindre.
Malgré les efforts accomplis, les morts sont de plus en plus nombreuses : l’un des plus frappantes est celle d’un enfant, le fil de M. Othon. Mort d’un innocent qui donne lieu à des réactions indignées du docteur Rieux face à un monde où peuvent souffrir desinnocents. Le roman rend compte, au fil de l’action, de l’attitude des personnages principaux face à la Peste.
La lutte semble vaine malgré les efforts du docteur Castel qui met au point un vaccin. Pourtant celui-ci semble donner quelques résultats. En tout cas, neuf mois après le début du récit, la Peste recule. Puis on ouvre les portes de la ville : la peste est vaincue. Rieux a perdu safemme (morte de tuberculose en montagne) et son ami Tarrou (atteint in extremis par la peste). La ville est libérée exulte de joie. Mais le bacille de la peste risque de réapparaître un jour.

3) Les Personnages

La Peste met en scène essentiellement des hommes. Les femmes sont présentes dans le récit à travers les préoccupations dont elles sont l’objet : la femme de Rieux, la compagne deRambert, l’ancienne épouse de Grand apparaissent chacune, presque toujours sur le seul mode de l’évocation, dans plusieurs séquences du récit. Mais il n’y a, à la vérité, qu’un seul personnage féminin dans ce roman : la mère de Rieux, dont les apparitions donnent au récit une intensité particulière.
Les relations entre les personnages s’organisent essentiellement autour du docteur Rieux : médecin, ila eu l’occasion de soigner Grand dans le passé ; il est appelé pour s’occuper de Cottard après sa tentative de suicide ; il est interviewé par le journaliste Rambert ; il est sollicité par Tarrou pour des raisons de santé publique, etc. C’est donc Rieux qui constitue le lien entre les divers héros du livre.
Le romancier a également construit des personnages par couples pour donner une...
tracking img