La peste- rambert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (758 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SITUATION INITIALE
Au départ, la peste n’était plus autant préoccupante pour la population même s’il y eu de tragiques évènements qui se sont déroulés dernièrement. Les gens retournèrent à leurssimples vies routinières. L’inquiétude et la surprise de la situation n’empêchèrent pas de détruire la vie quotidienne des gens.
ÉLÉMENT DÉCLENCHEUR
Mais soudain, lorsqu’un léger grincements’entendait partout dans la ville. Chacun des citoyens se retournèrent pour apercevoir les grandes portes principales se refermer peu à peu. L’une des conséquences qui décourageaient la population, c’était laséparation de ceux qui n’y si attendaient aucunement.
PÉRIPÉTIES
Lorsqu’elles étaient closes(les portes), chacun des citoyens était consternés. On remarquait les simples traits de déception qu’il yavait sur le visage des gens. On apercevait Raymond Rambert, là debout, au visage pâle qui ne pensait qu’à sa femme et à sa carrière de journaliste. Il ne pouvait tout simplement pas s’imaginer êtreséparé d’elle à long terme. Il n’avait aucune idée si sa carrière se terminerait à partir de ce moment là. Son cœur battait très fort. Il était inquiet de ne pas avoir la certitude qu’il pourrait la revoirun jour et aussi de continué sa passion pour le journalisme.
Aussitôt, il tenta de rejoindre sa femme en écrivant des lettres tout en expliquant la situation dans la ville et en exprimant sesprofondes pensées. Il lui révélait à quel point c’était dur pour lui d’être loin d’elle. Il ne s’attendait aucunement à cette situation. Rambert ne savait pas encore ce qu’il pourrait se produire de pireencore. Il regretta d’avoir accepter d’entreprendre ce voyage pour inspecter les conditions sanitaires de la population en Algérie. Il avait l’impression d’avoir été puni pour aucune raison. Il sesentait ruiné, il ne pouvait pas non plus faire son métier de journaliste qu’il aimait tant. Puisqu’il n’y a aucun autre sujet à annoncer ni à chercher que nulle l’autre que la peste.
Désormais,...
tracking img