La peste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1119 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
commentaire composé :la peste jusqu’à

Albert camus a fondé dans son oeuvre trés diverse un humanisme fondé sur la prise de conscience de l’absurdité de la condition humaine:l a manifestation première la mort .On retrouve ses reflexions notamment dans la peste .publié en 1947

lecture

l’extrait que nous allons étudier est la scène de l’opéra celle-ci ouvre véritablement la sériedes fins tragiques de la quatrième et cinqième partie . Le narrateur utilise les carnets de tarrou pour raconter la représentation d’orphée et eurydice joué depuis plusieurs mois puisque les comédiens ne peuvent plus quitter oran et dans laquelle l’acteur principale meurt sur scène .
En quoi cette extrait est représentatif de tout le roman?

nous pourrons y répondre en étudiant le caractèrehumoristique puis tragique et en dégager une interprétation

_Camus s’attaque ;, au spectacle en le tournant en dérision par la satire et l’humour en effet les décors ne sont pas les bons car < anachroniques>
le jeu d’acteur parait au premier abord superficielle on peut évoquer la facilité avec laquelle se plaint orphée ou encore les simples commentaires des quelques femmes en tuniques etenfin les chants de passions ne sont que des airs légers : on peut relever le champ lexical de la souffrance qui permet de mettre en valeur le caractère pathétique de la scène.
Le comique de cette scène vient du décalage entre ce qu’on pourrait attendre d’une tragédie l’intensite du jeu qu’elle suppose et la représentation fade qui en est faite .on pourrait meme parler de caricature du jeudramatique.

Ce caractère futile on la retrouve aussi chez le public:leurs jugements ne s’arrete qu’à la surface des choses en effet ils voient dans le jeu d’acteur :ses geste saccadés un effet de stylisation.Le narrateur use d’ironie quand il utilise la périphrase pour les définir.

La distance humoristique que maintient le narrateur par rapport aux faits qu’il évoque prens aussi la forme de l’humournoir .On assite ici à une vraie scène d’agonie ,quand orphée se plaint avec le jugement est ici de nature esthétique et semble déprecier le jeu d’acteur ,en fait nous découvrons que ces plaintes apparemment trop pathéthiques sont dues au fait que l’ acteur est mourant .< les gestes saccadés > ne sont que la manifestation de la maladie.Orphée finit par s’écrouler de façon grotesque l’évenementtragique prend ici une tournure comique.Après que le fléau de la peste est tout balayé sur son passsage la peste apparait sous la forme d’un histrion désarticulé ,il s’agit ici d’une réification le personnage d’orphée est assimilé à une chose inerte sans àme.

_Nous allons maintenant étudier la structure de l’extrait d’abord on peut remarquer qu’il y a un effet miroir entre le jeu de l’acteuret les gens du parterre ,l’auteur fait alterner successivement les étapes du jeu de l’acteur et les réactions qu’elles provoquent chez le public
Il y a dons une progression dans le texte :d’abord une progression chronologique,en effet on suit la piéce acte par acte
ensuite une progression dans la manifestation de la maladiepour finir
un crescendo aussi dans l’évacuation des spéctateurs, ils sortent de la salle d’opéra puis
puis une progression avec le champ lexical du son pour finir par

On remarque que dans ce passage il y’a une tensionentre réalité et fiction ,nul n’ignore parmi les spectateurs l’épidemie qui sévit à oran ,chacun sait que la mort frappe brutalement et qu’il est vulnérable mais l’on se conduit comme si tout cela n’existait pas.
Lorsque le chanteur tombe sur la scène l’auditoire ne peut plus faire semblant d’ignorer l’etendue de ce fléau ce qui cause la panique.Seulles personnages de cottard et tarrou ose...
tracking img