La peste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (701 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Antonin Levy Français 1°ereS
Commentaire composé :
Faire le commentaire de « Roman » d’Arthur Rimbaud._ _
«Roman» est un curieux titre pour un poème. Peut-être Rimbaud voulait-il faireallusion au contenu de son poème qui ressemble à un «beau roman d’amour»!
Dans ce poème Rimbaud fait tout une critique de ses aventures amoureuses d'adolescent encore bien naïf. Nous allons doncvoir que dans ce poème on peut voir que la nature est propice au sentiments ,que Rimbaud jette un regard amusant sur l’adolescence mais aussi qu’a travers ce poème il y a présence d’une ironiecontinue.


On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans qui commence et se qui se fini par des ses échecs amoureux. On peut donc remarquer une diérèse sur sérieux qui traduit l'insistance surcet âge que l’on appelle ingrat et naïf fait d'illusions et de maladresses. Le pronom "on" donne une universalité à sa pensée dans laquelle tout lecteur peut se reconnaître. Ici le cadre est banalfait de tilleuls, des arbres très courants. On peux aussi voir vers 6 : « L’air est parfois si doux » grâce a ce procéder on peut comprendre que Rimbaud utilise aussi la nature comme prétexte auxfrivolités de l’adolescence. Grace à cela on peut voir qu’elle est propice aux sentiments.
Au cour de ce Poème nous pouvons donc voir que Rimbaud jette un regard amusant et amuser sur l’adolescence :« On est pas sérieux quand on a dix-sept ans. » vers 1 A travers ce vers on peut donc voir le regard qu’il jette sur l’adolescence. Dans son poème on peut voir toute la maladresse et toute la frivolitédont ils sont capables. Les adolescents se livrent au jeu de la séduction, l'adolescente qui apparait n'est pas que plastique .Elle est d'abord métaphorisée en "chiffon", elle a des petits airscharmants mais elle est décrits par beaucoup de diminutifs, elle est petite, semble soumise à son père, inaccessible. Ille fait bien paraître au vers
« -Lorsque, dans la clarté d’un pale réverbère,...
tracking img