La petite chartreuse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1600 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La petite chartreuse
Pierre Péju
1) Biographie de l’auteur
Issu d'une famille de libraires d'origine lyonnaise, Pierre Péju fait ses études de philosophie à l'Université de la Sorbonne. Etudiant passionné lors des manifestations de mai 68, il collabore dès 1971 à divers journaux et revues. Professeur au lycée international Stendhal, à Grenoble, et directeur de programme au Collègeinternational de Philosophie, il est aussi l'auteur de plusieurs essais, romans, contes et nouvelles, dont : Vitesses pour traverser les jours (1980) ; Premiers personnages du singulier (1984) ; La part du sphinx (1987), La vie courante (1996) (Prix "Autres") ; Naissances (1998) ou encore La tentation de la mappemonde (2003). Spécialiste du romantisme allemand, il dirige la Collection romantique(domaine allemand) aux éditions José Corti. Il sort en 2002 La petite chartreuse, qui lui vaut le prix du Livre Inter 2003 et qui est, par la suite, traduit en sept langues. Ce livre connaît un vrai succès de critique, entre autre grâce à la journaliste Laurence Marie, qui déclare : « Trois personnages venus de nulle part brutalement liés par un grave accident une intrigue ténue, mais d'une terribleefficacité ... Dans un style élégant et resserré, le romancier, biographe et essayiste Pierre Péju confère une épaisseur tenace à ces personnages recroquevillés sur eux-mêmes. Si bien qu'en refermant le livre on se prend à dire avec le narrateur "L'histoire d'Etienne Vollard se cramponne à ma cervelle, griffes et suçoirs, bec et ongles." ».

2) Forme du roman
Ce roman se compose de trois grandesparties, elles-mêmes subdivisées en chapitres :
*Dans la première partie, les noms des chapitres présentent chacun des trois personnages, puis la situation initiale : « L’enfant renversée », Eva, en anorak rouge qui court droit devant elle, car sa mère n’est pas venue la chercher à l’école ; « Le libraire dans la neige », Etienne Vollard, qui roule sous une pluie glacée et qui heurte de pleinfouet la fillette ; « La femme transparente », Thérèse, la mère d’Eva, l’âme ailleurs, irresponsable ; et enfin « L’attente », qui finalement résume l’essence du roman…
* Dans la seconde partie, notamment dans le chapitre « Première rencontre » Péju nous conte la vie d’Etienne Vollard comme s’il le connaissait personnellement : « Je sais très peu de choses sur la vie d’Etienne Vollard. Desblancs immenses. Une grande incertitude. Pour parler de cet homme, j’ai dû me soumettre à un vieux rituel romanesque qui me donne la nausée. » Il nous présente également sa librairie : « Le Verbe Être était une vieille librairie. Boutique obscure, non en raison du manque de lumière mais du nombre de coins et de recoins. Boutique profonde, parquets sombres, usés, et quelques alvéoles plus secrètes.(…) Un lieu que certains jeunes gens de l’avenir ne pourront pas même imaginer parce qu’il n’en existera plus de semblables, qu’on aura perdu ce mélange de l’ordre le plus minutieux et du foutoir, ce mélange d’affection pour les livres et d’entassement sauvage ». Interrogé sur le sens du nom de cette boutique, Péju répond : « Elle s’appelle en effet Le Verbe Être. Le problème des personnages est leurimmense difficulté à être. Il y a un lien entre être et les mots : en quoi, jusqu’où peuvent-ils ou non nous aider à vivre, à être ? Ils peuvent donner à vivre et à respirer, mais pas toujours : un moment, on a l’impression que ce sont eux qui vont réveiller la petite fille, et pourtant ils ne l’empêcheront pas de mourir.
Ce livre est aussi un hommage à la littérature et au libraire, cetentremetteur qui joue un rôle extrêmement important au service de la culture, de la vie même. »
*Enfin dans la dernière partie : le petite fille finit par mourir, malgré quelques derniers sursauts d’énergie; les centaines d’extraits de livre récités par Vollard n’ont pas suffit à la garder en vie. Sa mère se sent comme soulagée :
« _ Je sais, Eva aurait pu être ma chance, faire mon bonheur. On...
tracking img