La petite fille et la cigarette

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1154 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
COMPTE RENDU DE LECTURE

La petite fille et la cigarette
Benoit Duteurtre Edition Folio Gallimard (2007)
J’ai choisi ce livre car le titre m’a interpelé, je le trouvais captivant et attractif, il attisait ma curiosité. Le résumé laisse sous-entendre qu’à la lecture, nous découvrirons ce que pourrait être notre société demain. Humour et rires sont attendus.
Benoît Duteurtre est né àSainte-Adresse, près du Havre. Il publie en 1982 son premier texte dans la revue Minuit, puis gagne sa vie comme musicien et comme journaliste. Il est l’auteur de romans (Tout doit disparaître, Gaieté parisienne, Les malentendus, Service clientèle, La rebelle...), d’un recueil de nouvelles (Drôle de temps), d’un livre sur les vaches et d’essais sur la musique. Son écriture claire, sans préciosité,son regard ironique sur le monde contemporain ont suscité parfois la polémique et le distinguent dans la jeune littérature française. En 2001, son roman Le voyage en France a reçu le Prix Médicis. La petite fille et la cigarette est traduit dans plus de douze langues.
Le narrateur, un quadragénaire de bonne envergure, intelligent, fonctionnaire à la cité administrative, essaie de survivre dans cemonde ; son cauchemar : les enfants.
Devenu le centre d’attention principal, toute la ville s’organise autour d’eux et de leurs droits toujours plus nombreux. La ville, peu à peu, se transforme pour s’adapter à eux en envahissant, toujours plus, l’univers tranquille du narrateur.
Jusqu’au jour où celui-ci se fait surprendre par une petite fille dans les toilettes de son lieu de travail en trainde fumer une cigarette. Le narrateur, détestant les enfants va ordonner à la petite fille de sortir expressément des toilettes en l’insultant. Celle-ci, vexée va se venger. Le narrateur se retrouve quelques jours plus tard accusé de pédophilie rebaptisé "crime contre l'enfance" le pire crime dans cet univers, cet univers où la parole d’un enfant ne fait aucun doute.
D’aventure en aventure,conseillé par son avocate afin de gagner la sympathie de la population, le narrateur va demander à un groupe terroriste d’échanger sa place avec un des otages au sein de la Martyre Academy : chaque semaine, le groupe terroriste fait un Prime où les otages doivent exceller dans une activité (chanson, questions de culture générale, théâtre…) pour sauver leur vie, les moins bons de la semaine seront soumisau vote des internautes. Le narrateur finira égorgé après avoir été soumis au vote du public.
En parallèle, l’auteur nous offre la vie d’un condamné a mort, qui était accusé d’avoir tué un policier puis par la suite sera libéré parce que, il a écrit « vive la vie » à l’aide de fleur et aura touché le public.
L’auteur nous embarque dans un monde où la cigarette est bannie, les enfants rois, lamonnaie est l’eurollar.

Satirique, grinçant, absurde, le roman de Benoit Duteurtre m’a entraîné dans un univers fait d’une logique déconcertante et qui pourrait devenir le nôtre.
La société sombre sous les coups de la bêtise humaine, s’enfonce dans le voyeurisme sordide.
L’auteur nous offre en guise d’ouverture, un condamné à mort qui réclame sa dernière volonté : une cigarette mais lerèglement précise qu’il est interdit de fumer dans l’enceinte de la prison, hors dans cet univers, la cigarette fait l’objet de polémiques sanglantes, fumer est devenu quelque chose de mal vu.
Et le problème qui se pose ici est de savoir si nous devons suivre le règlement intérieur de la prison ou si nous devons suivre la constitution. Celle-ci n’interdit pas au condamné à mort d’avoir pour dernièrevolonté une cigarette ; or, elle le cite même pour exemple.
J’ai donc suivis, tout au long du roman, l’évolution du condamné.
J’ai trouvé que ce personnage n’avait que peu d’intérêt dans l’histoire, il n’était pas attachant et je ne me reconnaissais pas en lui, je l’ai trouvé plutôt méprisable et j’ai trouvé sa libération inacceptable, au final je me suis rendus compte qu’il était rusé....
tracking img