la philosophie arabe

Pages: 18 (4256 mots) Publié le: 30 décembre 2013
PHILOLOGIE
Article écrit par Paul ZUMTHOR

Prise de vue
Le sens du mot « philologie » (spécialement imprécis dans l'usage français) ne peut guère se définir que
par opposition avec d'autres termes, parfois à peine moins vagues : linguistique, critique littéraire, histoire
de la littérature. Le champ d'application de la philologie recouvre partiellement les divers domaines ainsi
désignés,tout en conservant une spécificité qui, il est vrai, s'est beaucoup estompée durant la première
moitié du XXe siècle. Cette ambiguïté est la conséquence de l'ancienneté du mot, qui véhicule un certain
nombre de notions très antérieures à la formation des sciences modernes : contradiction qu'a fait ressortir la
diffusion, depuis environ 1920, des méthodes dites structurales.
Dans son acceptionla plus générale, la philologie peut être considérée de trois points de vue : elle vise à
saisir, dans leurs manifestations linguistiques, le génie propre d'un peuple ou d'une civilisation et leur
évolution culturelle ; elle résulte de l'examen des textes que nous a légués la tradition en question ; elle
embrasse non seulement la littérature, mais tout l'écrit. Dans la pratique, la philologietend à se ramener à
l'interprétation textuelle des documents.
On peut donc dire à la fois qu'elle est et qu'elle n'est pas une discipline particulière : elle l'est, dans la
mesure où elle traite de questions bien distinctes (ainsi, l'histoire des manuscrits d'un texte, la comparaison
critique des variantes) ; elle ne l'est pas, dans la mesure où toutes les questions dont elle s'occupeconstituent les éléments d'un système compact, le passé humain, en tant que nous cherchons à le
comprendre dans le présent.
De toute manière, la philologie est ainsi liée à une conception de la continuité historique. Elle se fonde
sur l'idée d'une société rassemblée par le lien du langage et dont l'existence englobe la durée entière d'une
tradition : sa fonction consiste à maintenir les monuments decette dernière dans le plus grand état de
pureté, afin d'en préserver le contenu, spécialement dans les domaines où prédominent les valeurs
imaginatives ou esthétiques – littérature, mais aussi, quant à leurs sources écrites, religion et philosophie,
historiographie, droit, etc. En ce sens, il n'est pas douteux que la philologie constitue l'une des marques et
des clés de la civilisationeuropéenne gréco-latine, telle qu'elle s'est maintenue, avec une certaine
cohérence, jusqu'au XIXe siècle.

I-L'Antiquité
Dès le VIe siècle avant notre ère se marque, dans le monde hellénique, le besoin d'authentifier et
d'expliquer les grandes œuvres de la tradition poétique, spécialement celles d'Homère. D'où l'élaboration de
gloses, scolies et paraphrases, auxquelles s'ajoutent bientôt lesanalyses de la rhétorique. Cet ensemble de
recherches et de spéculations, dont les sophistes établirent les fondements, reçut le nom de ϕιλολογ́ια
dérivé de ϕιλ́ολογος, proprement « amateur de mots ». La Rhétorique et surtout la Poétique d'Aristote
peuvent être considérées comme des produits de cette première « philologie ». La doctrine y prend corps.
Elle sera pratiquée et développée dès lors parles lettrés et les grammairiens plutôt que par les philosophes.
Mais c'est à partir du IIIe siècle avant J.-C. que l'épuisement de la veine créatrice de la poésie grecque
entraîne une valorisation du passé et de la philologie, dont celle-ci profite pour s'émanciper et conquérir son
indépendance. Cette transformation s'opère dans les cercles de lettrés groupés autour des bibliothèques
qu'ontréunies les Attalides à Pergame et surtout les Ptolémées à Alexandrie. Les plus grands philologues des
IIIe et IIe siècles sont les bibliothécaires d'Alexandrie, comme Zénodote et Aristarque : ils s'attachent surtout à
retrouver, dans la masse des variantes et des gloses, la forme authentique des textes littéraires ; ce faisant,
ils en fournissent une exégèse reposant sur l'histoire, la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Philosophie en arabe+ français
  • Cursus de philosophie et de civilisation arabe à l'usj
  • arabe
  • arabe
  • Arabe
  • Arabe
  • arabe
  • Arabe

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !