La philosophie de spinoza

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2811 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le commentaire de texte accompagné de questions

Comme nous l'avons fait pour la dissertation, nous partirons d'un exemple, afin de voir comment il faut procéder. Prenons l'exemple de ce texte de Spinoza proposé à l'examen sous la forme suivante :

Sujet : "Ce n'est pas pour tenir l'homme par la crainte et faire qu'il appartienne à un autre, que l'État est institué; au contraire, c'est pourlibérer l'individu de la crainte, pour qu'il vive autant que possible en sécurité, c'est-à-dire conserve aussi bien qu'il se pourra, sans dommage pour autrui, son droit naturel d'exister et d'agir. Non, je le répète, la fin de l'État n'est pas de faire passer les hommes de la condition d'êtres raisonnables à celle de bêtes brutes ou d'automates, mais au contraire il est institué pour que leur âmeet leur corps s'acquittent en sûreté de toutes leurs fonctions, pour qu'eux-mêmes usent d'une raison libre, pour qu'ils ne luttent point de haine, de colère ou de ruse, pour qu'ils se supportent sans malveillance les uns les autres. La fin de l'État est donc en réalité la liberté."

SPINOZA

Questions :
1) Quelle est l'idée principale du texte ?
2) Expliquez
a. " Ce n'est pas pour tenirl'homme par la crainte [...] que l'État est institué "
b. " son droit naturel d'exister et d'agir ".
c. " la fin de l'État ".
3) Peut-on concilier le pouvoir de l'État et la liberté individuelle ?

Travail préalable

Dans un premier temps il ne faut pas se préoccuper des questions qui vous sont posées mais essayer de comprendre le texte. On lira attentivement l'extrait deux ou trois fois et onse posera quelques questions clefs :

Quel est le thème du texte ? Sur quoi porte le propos de l'auteur ? Dans notre exemple Spinoza s'interroge sur l'État. Le thème du texte est donc politique. Plus précisément il traite du rapport entre l'État et la liberté.
A quelle question le texte tente-t-il de répondre ? Ici Spinoza se demande quelle est la fonction de l'État, son utilité. Il se pose laquestion : Pourquoi l'État est-il institué ?
Quelle est la réponse que l'auteur donne à cette question ? En d'autres termes : quelle est la thèse du texte, c'est à dire son idée principale ? Dans notre exemple Spinoza défend l'idée que la fonction de l'État, son utilité est d'assurer la sécurité et surtout la liberté des hommes. On remarquera, comme c'est souvent le cas, que la phrase clef est ladernière phrase du texte.
Enfin quelle est la structure du texte. Pour ce faire, il est utile de surligner les mots de liaison, ceux qui indiquent les articulations du texte. Cela nous donne ceci :
"Ce n'est pas pour tenir l'homme par la crainte et faire qu'il appartienne à un autre, que l'État est institué; au contraire, c'est pour libérer l'individu de la crainte, pour qu'il vive autant quepossible en sécurité, c'est-à-dire conserve aussi bien qu'il se pourra, sans dommage pour autrui, son droit naturel d'exister et d'agir. Non, je le répète, la fin de l'État n'est pas de faire passer les hommes de la condition d'êtres raisonnables à celle de bêtes brutes ou d'automates, mais au contraire il est institué pour que leur âme et leur corps s'acquittent en sûreté de toutes leursfonctions, pour qu'eux-mêmes usent d'une raison libre, pour qu'ils ne luttent point de haine, de colère ou de ruse, pour qu'ils se supportent sans malveillance les uns les autres. La fin de l'État est donc en réalité la liberté."

A partir de là vous pouvez préciser la structure du texte de la façon suivante :
1) Ce que n'est pas la fonction de l'État (négation de l'idée adverse)
2) Ce qu'est lafonction de l'État
3) Explication de l'idée 2)
4) Reprise, mais en les développant des idées 1) et 2)
5) Conséquence (thèse du texte)
Il est utile ensuite de procéder au brouillon à une étude suivie du texte, en s'interrogeant précisément à propos de chacune des phrases sur son sens (qu'est-ce que cela veut dire ?) et sur sa pertinence (Qu'est-ce qui justifie cette phrase ? Pourquoi l'auteur...
tracking img