Le statut de la philosophie a évolué au fil du temps. Regroupant au départ toutes les sciences, elle s'est peu à peu vidée de tous ses domaines. La plupart des questions les plus fréquemment posées par l'homme ont une science qui leurs sont consacrées, il ne reste rien à laphilosophie ou du moins, rien qui puisse apporter quelque chose comme peuvent le faire les sciences. Ainsi, nous pouvons nous demander si une discipline comme la philosophie, qui apparaît vraisemblablement comme obsolète, ne serait pas une gène et si à force de s'être dépouillée de tout ce quila constituait, elle n'en serait pas devenue superflue ?
Avant de répondre à cette question nous allons nous demander pourquoi est-ce que la philosophie serait superflue et bien sur pourquoi ne le serait-elle pas. A la suite de quoi nous serons en mesure d'apporter une réponse ainsique d'expliquer le pourquoi.

La philosophie désigne un effort pour atteindre un savoir désintéressé, des connaissances qui n'auraient pas d'utilité directe; c'est aussi l'espoir que cette connaissance puisse servir à quelque chose de juste.
La philosophie est donc un effort, uneconcentration de force physique ou, comme c'est ici le cas, morale en vue d'atteindre un but. Cette définition sous-entend que ce but n'est jamais atteint, que la philosophie n'est qu'une série de tentatives cherchant à atteindre un savoir désintéressé. Or, l'adjectif désintéressés'applique à un objet qui n'est pas préoccupé par son intérêt personnel, qui n'agit pas dans son intérêt. Le but de la philosophie est donc d'atteindre un savoir qui ne servirait aucun intérêt, du moins pas directement puisque la philosophie désigne aussi l'espoir que cette connaissancedésintéressée puisse servir quelque chose de juste, donc dans l'intérêt de tous. Mais l'espoir relève de l'imaginaire, de ce qui pourrait arriver et rien ne garantit l'utilisation qui se sera faite de ce savoir, si tant est qu'il sera un jour découvert.
La différence qui [à continuer]

Lire la dissertation complète

Citer cette dissertation

APA

(2010, 11). La philosophie est-elle superflue ?. Etudier.com. Récupérée 11, 2010, à partir de http://www.etudier.com/dissertations/La-Philosophie-Est-Elle-Superflue/95339.html

MLA

"La philosophie est-elle superflue ?" Etudier.com. 11 2010. 2010. 11 2010 <http://www.etudier.com/dissertations/La-Philosophie-Est-Elle-Superflue/95339.html>.

MLA 7

"La philosophie est-elle superflue ?." Etudier.com. Etudier.com, 11 2010. Web. 11 2010. <http://www.etudier.com/dissertations/La-Philosophie-Est-Elle-Superflue/95339.html>.

CHICAGO

"La philosophie est-elle superflue ?." Etudier.com. 11, 2010. Accédée 11, 2010. http://www.etudier.com/dissertations/La-Philosophie-Est-Elle-Superflue/95339.html.