La philosophie a t'elle encore un sens?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1508 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Y-a-t-il encore un sens à philosopher aujourd'hui ?


Il convient tout d'abord de définir précisément le mot philosophie,qui signifie littéralement l'amour de la sagesse, Différents buts lui ont été attribués, de la recherche de la vérité, du bien,du beau, à celle du sens de la vie, et du bonheur, mais plus largement, la perpetuelle recherche de la réflexion. Réfléchir, penser, confronterses opinions à celles d'autres personnes c'est sa la philosophie. Comme disait Descartes «  Par sagesse on n'entends pas seulement la prudence dans les affaires, mais une parfaite connaissance de toutes choses que l'homme peut savoir. ».
Ainsi contrairement aux sciences un débat n'est jamais clos, en effet un prof de physique n'enseigne pas un point de vue c'est a dire une opinion dépendante deses idées ou de ses préférences mais il enseigne des vérités objectives basé sur le concret.
Arrivés à ce point certains émettrons une objection contre la légitimité de la philosophie, en effet si la philosophie n'est pas une science elle ne pourrait pas être une discipline sérieuse,idée qui repose sur un présupposé qui est que la science étant sérieuse tout le reste ne serait que littérature.Parvenu à ce stade il est donc légitime de se demander si dans un monde de sciences et de technologies qui est le notre la philosophie a toujours un sens ou en d'autres termes si elle à toujours une raison d'être.
Pour répondre à cette question nous traiterons d'abord la question d'un point de vue Positiviste avant de contrer cette idéologie dans une seconde partie qui tenteras de démontrerl'intéret de la philosophie aujourd'hui.

Tout d'abord nous allons expliquer le principe essentiel de la philosophie d'auguste Comte qui est une forme radicalisé de la philosophie des lumières qui croit au progrès de la raison en s'opposant à l'obscurentisme. Cette philosophie à un nom : Le Positivisme dont le principal principe est de démontrer la loi des trois états. Pour Comte le progrèsirréversible de l'humanité conduit l'esprit humain du mythe à la raison. En effet sa loi des trois états est basé sur une analogie qui compare l'évolution de l'individu à celle de l'humanité. Ainsi l'enfance est comparé à l'age de la religion ou fictif, l'adolescence à l'age de la philosophie ou abstrait et l'age adulte à l'age de la science ou état positif. On peut remarquer que l'évolution à un sens qui estcelui du progrès qui conduit à un bonheur toujours plus grand.
Donc au début de l'humanité l'homme qui ne pouvait pas expliquer de façon rationelle ou scientifique les phénomènes qui l'entourait en était réduit à imaginer des explications qui étaient intellectuelement compréhensibles d'où la naissance de la religion et des mythes qui avaient pour but d'expliquer de façon simple et claire ce quidépassait l'entendement. C'est ce que Comte appelle l'age théologique comparé à l'enfance période des rêves et fictions.
Vient ensuite l'adolescence ou l'age métaphysique: en un mot l'age de la philosophie. Dans lequel on retrouve le même désir d'explication mais avec un souci d'argumentation rationnelle et non plus un recours à des explications surnaturelles. Ce moment de l'évolution à pour butde détruire les explications théologiques avec le développement de l'abstraction. C'est en quelque sorte les débuts de la raison, en d'autres termes pour Déruda «  la philosophie doit déconstruires les mythes ».
Mais ce n'est pas parce que l'on ne crois plus aux mythes que l'on est en mesure d'expliquer réelement un phénomène, et c'est là que réside la principale objection d'un esprit positivistecar si la philosophie tente d'expliquer, la science elle explique et démontre bel est bien de façon irrévocable, la philosophie se cantonne donc à imaginer une explication rationnelle quand la science démontre preuve à l'appui. C'est pourquoi Comte désigne la philosophie comme abstraite. Mais Comte n'était pas le seul à comparer la philosophie à l'adolescence en effet Calliclès dans son...
tracking img