La pjilosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2987 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

> Problématique (l'idée directrice)

Il est difficile de définir la philosophie et le plus souvent on se contente de préjugés, de moqueries mais surtout de contradictions ? En effet, d'un côté on considère la philosophie comme une expérience personnelle de la vie qui se réfère à des principes, à des valeurs, à des croyances qui donnent un sens à ma vie. Pourtant de l'autre côtéla philosophie apparaît comme quelque chose de lointain sans rapport avec le monde, avec mes problèmes.

Comment résoudre cette contradiction ? Peut-être en faisant intervenir la notion d'utilité : à quoi ça sert ? Est-il possible de dégager dans toutes les expériences complexes de la vie un trais commun qui désigne la philosophie, qui serait en quelque sorte le sens de toutes mes expériences ?Cette question ne se pose pas de la même manière dans d'autres domaines. Dans les sciences, la recherche de la vérité est ce qui fait l'utilité ; il serait absurde d'affirmer que les connaissances scientifiques ne servent à rien car on fait chaque jour l'expérience de leur utilité pratique dans la société. En ce qui concerne les arts, c'est le contraire : il serait absurde de chercher une utilitéaux créations artistiques.

Où se situe la philosophie ? Est-ce qu'elle est dans les sciences ? Dans les arts ? Entre les deux ?



1.Opinion commune = la philosophie ne sert à rien.

La principale raison qui explique l'hostilité vis à vis de la philosophie c'est l'ignorance : on rejette ce qu'on ne connaît pas. De plus cette ignorance s'exprime par le refus du dialogue, le rejet de cequi met en cause sa compétence. Cela peut aller jusqu'à la violence (Socrate, Bruno en 1600). Ainsi la philosophie a plusieurs adversaires dans l'Histoire :

■Les sophistes (5ème siècle -JC) > sophos (le sage) il possède la connaissance et l'exprime à travers la rhétorique, l'art/technique de persuader. Ce qui les différencie des philosophes c'est qu'ils vendent cet art à des hommes qui ont besoinde parler en public soit dans le cadre politique soit dans le cadre judiciaire.

■Les religieux. Du point de vue religieux, la vérité est révélée par un être transcendant (qui est au dessus de nous). Tandis que le travail du philosophe c'est au contraire de chercher la vérité en chacun d'entre nous. Il s'agit de prendre conscience qu'on est ignorant mais que l'on peut savoir (la maïeutique =l'art d'accoucher, on accouche l'âme par soi-même).

Les philosophes ont aussi des alliés parmi les scientifiques dont la plupart sont aussi des philosophes (Descartes, Pascal) pourtant même les scientifiques ont tendance à juger avec mépris, avec dédain la philosophie car elle n'aurait pas d'utilité précise.



1.
1.
1.Les rapports entre la valeur et l'utilité.

Tout d'abord, l'auteursemble partir de l'opinion commune selon laquelle on mesure la valeur de quelque chose à son utilité. Dans ce cas, on estime qu'il est normal de la désirer. Pourtant cet opinion ne semble pas fondé. L'expérience de l'art et de l'amour montre au contraire des rapports plus complexes entre la valeur et l'utilité. L'artiste n'a pas de statut social jusqu'au 19ème siècle. On ne lui reconnaît pas unevaleur particulière dans la société parce qu'on juge qu'il ne produit rien pour le bien public. Cependant c'est cette inutilité même qui fait la valeur de la création artistique. L’œuvre d'art n'a pas pour but de produire quelque chose, le simple fait d'exister suffit. De même le sentiment amoureux ne cherche pas l'utilité mais au contraire il la fuit car la découverte que l'être aimé m'aime parceque c'est utile pour sa carrière ou pour sa fortune suffit à détruire toute valeur du sentiment amoureux. La beauté de l'amour c'est qu'on aime pour rien, pour aucune raison.

Est-ce le cas pour la philosophie ?



1.
1.
1.Le travail de la philosophie.

Le travail, labeur* > efforts sur soi => accepter son ignorance

> efforts sur les autres => convaincre

■Tout cela dans le but...
tracking img