La place aniie ernaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (686 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Thème « génération (s) » : La place ou « comment se situe-t-on par rapport à sa propre génération » ?

La relation d’un père et d’une fille : L’œuvre autobiographique d’Annie Ernaux se construitautour de la vie de son père, comme un hommage à un homme qu’elle a tant respecté et qui lui a permis d’accéder à la bourgeoisie, en devenant professeur. Tout au long du livre on découvre une relationsilencieuse entre père et fille : comme si, en d’approchant de la réussite sociale, Annie s’éloignait de ses origines. On comprend qu’en réalité, elle accomplit le rêve et la fierté d’une famille : «Peut-être sa plus grande fierté, ou même, la justification de son existence : que j’appartienne au monde qui l’avait dédaigné. » (p112)

La fracture sociale : Au cours du livre, on découvrenettement un élément marquant de la jeunesse d’Annie Ernaux : le fossé qu’il existe entre la classe sociale « inférieure », celle des paysans et des ouvriers et la petite bourgeoisie. Par le langage,l’allure, les vêtements, un groupe social éduqué cherche à se démarquer, provoquant la honte des autres ; « Faire paysan signifie qu’on n’est pas évolué, toujours en retard sur ce qui se fait, en vêtements,langage, allure (…) Le pire, c’était d’avoir les gestes et l’allure d’un paysan sans l’être. » (p70).
L’école pour tous : Au long de l’œuvre, on peut remarquer l’évocation récurrente de l’école. Ilsemble se dessiner une frontière entre ceux qui savent lire, écrire et compter et ceux considérés comme ignorants. Ainsi, on apprend que le grand-père paternel ne sait ni lire, ni écrire alors que safemme, elle, en est capable. Le père, lui semble éprouver des regrets, de n’avoir pas pu poursuivre ses études, bien qu’il soit fier des connaissances qu’il a néanmoins acquises : « A douze ans, il setrouvait dans la classe du certificat. Mon grand-père l’a retiré de l’école pour le placer dans la même ferme que lui. On ne pouvait plus le nourrir à rien faire. » (p29/30). Ainsi, Annie réalise le...
tracking img