La place de la femme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 41 (10092 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La femme dans la peinture

Par Aurélie GRASSLER, Sandra LINDER et Caroline ULRICH

La femme a souvent été le sujet de prédilection des peintres, des sculpteurs …mais alors que le sujet n'a pas changé, l'image de la femme, elle, a évolué.
Au temps du paléolithique la femme est essentiellement représentée dans le rôle de la mère, porteuse de vie. Dans l'art oriental, grec ou égyptien, elleincarne la beauté. Au XIIe et XIIe siècle, l'aspect religieux devient très fort, la femme représente le plus souvent la Vierge Marie. A partir du XVIe siècle, l'aspect religieux est progressivement oublié, on retrouve alors la femme objet de désir .
Il faut dire que la représentation de la femme a le plus souvent été le fait des hommes, tant du point de vue des exécutants que des demandeurs.

I.Le paléolithique

De l'époque du paléolithique il ne reste essentiellement que des sculptures ayant mieux résisté au temps que les peintures. Le corps de la femme est nu, très géométrique, ses formes sont généreuses et ses traits ne sont pas vraiment approfondis. Le corps est disproportionné, la poitrine et le ventre sont proéminents, les cuisses épaisses et la tête petite avec des yeux dit "enamande".
A cette époque, la corps de la femme est lourd car elle est avant tout la Mère. On peut supposer que les conditions de vie rendaient particulièrement nécessaire et difficile la reproduction des groupements humains.

0 L’art antique

Dans l’art antique, le nu domine. Les figures mythologiques sont souvent des femmes qui, la plupart du temps incarnent l’idéal de la beauté telleAphrodite qui n’est autre qu’une transposition de la déesse Astarté, déesse de l’amour, des énergies vitales fertilisantes et fécondantes de la mer. Les Grecs la vénèrent particulièrement à Chypre où ils placeront son lieu de naissance. Le premier temple dressé en Grèce en son honneur est sur l’île de Cythère d’où elle rayonne sur tout le continent. Bien que l’origine du mot Aphrodite soit discutée, ilest probable que ce soit une déformation d’Astarté et qu’ainsi la déesse ait conservé son nom asiatique comme Apollon. Mais l’élément central de cette figure grecque est son pouvoir de séduction. Divinité de l’amour, elle est à la fois celle qui peut conduire aux pires folies et celle à qui l’on doit les “douces œuvres du mariage”. L’ambiguïté d’Aphrodite peut aussi bien protéger l’union conjugaleet veiller sur le bonheur des époux que devenir l’autre et le contraire des valeurs civiques et matrimoniales. Elle s’avère alors représenter le désordre érotique et la séduction pleine de parfums.

1 XIIe et XIIIe siècle

Progressivement le nu est refoulé, l’image de la femme est le fait des moines qui, dès lors, construisent une image de vierge. La femme n’apparaît plus guère que comme laMère de Jésus. Les premières figures de la Vierge la présente en Orante (qui prie ) puis portant l’enfant Jésus. Elle est autant représentée en peinture qu’en sculpture et son expression varie selon les époques et les artistes.

2 A partir du XVIe siècle

A partir du XVe siècle l’aspect religieux est progressivement délaissé, dans la peinture primitive flamande notamment. Dès la Renaissance, lenu devient un genre à part entière au même titre que la nature morte ou le paysage. Par la suite, la femme sera de plus en plus représentée dans ses tâches quotidiennes ainsi que dans ses loisirs,. On voit la femme qui lit, qui se promène, qui repasse, qui se lave ou qui travaille. On montre la montre naturelle dans sa vie de tous le jours.

Degas ne représente pas uniquement les ballerinesdans des positions gracieuses, mais les surprend aussi dans les coulisses entrain de se coiffer, d’ajuster leurs chaussons en les observant à la fois avec réalisme et avec distance. De façon identique, il observa les femmes à leur toilette. Curieusement, Degas ne s’est pas intéressé à la phase de l’embellissement mais à l’étape durant laquelle le spectateur a l’image d’une femme totalement...
tracking img