La place des Europeens dans le peuplement de la terre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1439 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
LA PLACE DES EUROPEENS DANS LE PEUPLEMENT DE LA TERRE p12/31
Introduction

Depuis 8000 ans avant notre ère, toutes les terres sont peuplées. Le peuplement désigne l’occupation d’un territoire par un groupe humain. L’Europe est un petit continent par rapport aux autres terres émergées - seulement 10 millions de km2 - mais elle a toujours été un foyer de peuplement important à l’échellemondiale, quelle que soit l’époque.
Depuis l’Antiquité, la population européenne a fortement cru, surtout à partir de l’époque moderne : ainsi, à la fin du XIXème siècle, elle accueille même 23% de l’humanité. A cette époque la croissance démographique est si forte que 60 millions d’Européens décident de quitter leur continent pour aller s’installer sur d’autres, principalement l’Amérique
.
Pourquoil’Europe a-t-elle vu son poids démographique et migratoire mondial croître depuis l’Antiquité jusqu’au XIXème siècle ?
I/Pourquoi la population européenne « stagne-t-elle » jusqu’au XVème siècle ? p16/17

A) L’Europe, un foyer de peuplement ancien et majeur. Doc 1 p 13

Quelle que soit l’époque, trois foyers de peuplement majeurs se distinguent : l’Asie de l’Est (au niveau de la Chine),l’Asie du Sud (au niveau de l’Inde) et l’Europe. Au fil du temps, d’autres foyers - dits secondaires - se créent et s’étoffent (Afrique subsaharienne et littoraux américains) mais ils ont une importance moindre que les foyers majeurs.
Entre l’Antiquité et le début du XXème siècle, la part des Européens dans la population mondiale est croissante : 17% au début de notre ère ; 18% à la fin du Moyen-Age etau début de l’époque moderne ; 26% en 1900 (soit plus d’un être humain sur quatre).

B) Une croissance démographique plutôt modérée...

Entre 500 et 1400, la population européenne et mondiale enregistrent une croissance mais elle est modérée : en un millénaire, la population européenne passe en effet de 41 à 65 millions d’habitants et la population mondiale de 205 à 374 millions d’habitants.En mille ans, la population européenne est multipliée par 1,6 et la population mondiale par 1,8. La croissance de la population mondiale est donc supérieure à celle de la population européenne : ce n’est donc par l’Europe qui tire la croissance démographique mondiale vers le haut mais plutôt l’Asie).

C) qui s’explique par un régime démographique ancien
Le taux de natalité est élevé : ils’explique par l’absence de contraception, par le message chrétien qui encourage la natalité et par les progrès agricoles qui permettent de produire plus donc de nourrir plus d’hommes (charrue, défrichements des forêts...) ;
Le taux de mortalité est tout aussi important (et pratiquement au même niveau) : il s’explique par la faiblesse de l’hygiène et les difficultés de la médecine à soigner, par lesguerres, par les périodes de disette et/ou de famine et par les épidémies (telles que la Grand’ Peste de 1348 qui a tué en deux ans un tiers de la population européenne).
Les taux de natalité et de mortalité étant quasiment au même niveau, le taux d’accroissement naturel est donc très faible. Transition démographique p 21
Dossier p 18/19
II/Pourquoi la population européenne croît-elle fortementdès le XVème siècle ?

A) Une croissance démographique qui s’accélère... Dossier p 22/23

A partir du XVème siècle, les populations européenne et mondiale enregistrent une accélération de leur croissance démographique : elles augmentent plus vite qu’auparavant. La population européenne passe de 65 à 422 millions d’habitants et la population mondiale de 374 millions à 1,6 milliards d’habitants.En 500 ans, la population européenne est multipliée par 6,5 et la population mondiale par 4,3. Désormais, le rythme de croissance de la population européenne a dépassé celui de la population mondiale. C’est elle qui contribue dorénavant à faire croître l’humanité.

B) due à une forte baisse de la mortalité...

Dès le XVème siècle, le taux de mortalité commence à diminuer de façon...
tracking img