La place du chien dans la société de consommation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8152 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bérénice DEQUEKER Mars 2009
Julie MILLET
1ère ES3

T.P.E
Disciplines : S.E.S et Histoire
Thème : Consommation
« Remettons les chiens à leurs places ! »


Lycée la Providence
SOMMAIRE
IntroductionI. Une place de plus en plus importante
A) Un rôle utilitaire en déclin, une fonction affective en pleine essor

1) Capacité du chien à aider l’homme
a) Les activités socialement bien acceptées
b) Les activités remises en question
2) Surinvestissement affectif sur le chien

3) Un membre de la famille4) Un membre de la société protégé par les lois

a) Association de protection des animaux
b) Lois de protection pour les chiens
5) Un chien omniprésent
a) Le chien et les medias
b) Le chien dans la publicité et dans les films
II. Le chien : un produit de consommation
* A) Un poids économique grandissant dans le budget des ménages

1) Lesaugmentations des dépenses pour le chien

2) Des dépenses nouvelles
* B) Multiplication des animaleries et des boutiques spécialisées

1) Les chiens de consommateurs

2) Diversification des accessoires et de la nourriture pour les chiens

C) Les chiens « consommés ?»

1) Races et mode canines
2) Une hiérarchieesthétique entre les races

III. Une évolution à risques
A) Au sein de la famille

1) Un chien trop présent difficile à encadrer
a) Les risques de domination
b) La famille n’est pas la meute
2) Les conséquences du manque de limites Homme/Bête
a) Le chien en quête d’identité et de statut
b) Les enfants /Les chiens : une hiérarchie nécessaire
B)Mesures prises pour encadrer le chien

1) Développement des vétérinaires comportementalistes
2) L’éducation des maîtres
3) Lois de protections contre les chiens dangereux
Conclusion

Introduction

Selon la genèse, Dieu créa la Terre. Il créa l’homme puis la femme et donna à Adam la domination sur les animaux et le pouvoir de les nommer. D’après la tradition biblique, dès sonorigine, l’animal était donc inférieur à l’homme qui le dominait. Pourtant, la société occidentale actuelle, encore imprégnée de judéo-christianisme, remet en cause cette domination. Certaines découvertes scientifiques récentes sur l’intelligence animale font penser qu’il y a une plus grande proximité entre l’homme et l’animal que ce que l’on croyait jusqu'à présent. De plus, on observe dans les paysdéveloppés des changements entre les rapports homme/animal. Le chien est l’animal que nous avons choisi d’étudier car il est de plus en plus présent dans nos foyers et la société doit s’adapter à ce changement.
Pour mieux comprendre la place du chien dans nos sociétés actuelles, il est nécessaire de rappeler quelle fut la sienne dans le passé. Au fil de l’histoire, le chien a pris différentesplaces dans la société. Le chien primitif serait un chien de chasse qui aidait l’homme. Dans l’Antiquité, les chiens servaient au combat, à la production de viande mais étaient aussi support de croyances et de rites religieux. Dans l’empire romain, ils sont devenus des animaux de compagnie, des gardiens de troupeaux et des aides pour la chasse. Au Moyen Age, dans les campagnes et les milieuxpopulaires, les chiens errants suscitent des peurs collectives. La passion des hommes pour la chasse donnait à certaines races de chiens une place valorisée dans la société. La noblesse considérait le chien comme un signe de puissance et de richesse. Au XIXème siècle, le chien devient un animal commun dans la bourgeoisie.
Les normes sociales changeantes ont des répercutions sur les normes juridiques...
tracking img