La place du corps dans les différentes religions

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1154 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La place du corps dans les différentes religions
Judaïsme :
Dans la religion juive, il faut s’occuper de son corps toute la vie sur terre. Pour que l’être humain agisse, l’âme doit s’accorder avec le corps. L’âme est en relation avec le corps. Lors des fêtes, le corps est aussi sollicité pour accomplir des actes rituels. L’un des dix commandements parle de l’interdiction formelle de lafabrication et du culte des idoles, même les représentations du Dieu d’Israël sont interdites. Cette interdiction est encore existante de nos jours.
Islam :
Pour la religion musulmane, le corps et l’âme forment un tout indivisible. L’harmonie de la personne résulte de l’équilibre entre les besoins de son esprit et de son corps. L’entretien du corps est, pour le musulman, une forme d’adoration de Dieu.Dans la religion islamique, il est interdit de mutiler le corps humain. Malgré cela, les garçons musulmans sont circoncis pour prouver leur obéissance à la foi d’Abraham. L’acte sexuel peut produite une nouvelle vie humaine et doit donc être effectué dans le cadre reconnu par la société. Le coran invite à la chasteté du regard. C’est pourquoi, il recommande aux femmes une tenue vestimentairediscrète. Le but est d’éviter la tentation. Toute représentation du visage de l’homme est interdite et les ornements des mosquées ne doivent être seulement composés d’écritures reprenant des versets du Coran.

Bouddhisme :
Pour les bouddhistes, le corps est un objet de désir et d’envie. Pour parvenir à « l’Eveil », il s’agit de maîtriser ce corps tout en le gardant bien équilibré. Pour atteindreune perfection morale, on peut prendre soin de son corps ou bien lui infliger toutes sortes de souffrances. Il est quand même recommandé d’avoir une vie simple, saine et équilibrée. Grâce à cela, le bouddhiste trouve le confort nécessaire pour « l’Eveil ». Le pratiquant doit comprendre comment le corps se forme et se déforme. Il doit comprendre que le corps est éphémère et qu’il ne lui appartientpas et ne doit donc pas s’y attacher. Le bouddhiste peut manger ce qu’il veut à condition de rester dans les heures de repas. Il ne doit pas consommer d’alcool, ni de drogues hallucinogènes qui engendrent un état de dépendance physique.

Christianisme :
Pour les chrétiens, le corps est une image vivante de Jésus-Christ. Il a donc une valeur particulière et doit être respecté. Le corpsreprésente l’apparence visible de chacun, il permet d’exprimer ses sentiments et c’est le premier contact avec autrui. Durant la vie, le corps reste le support privilégié des relations entre les hommes et l’environnement. Même mort, le corps est, pour les chrétiens, l’objet d’attention. Le fait d’enterrer les morts signifie ce respect dû à la personne. Le corps est rendu à la terre en attente de larésurrection. Le corps et l’esprit ne sont rien l’un sans l’autre. Ils se construisent ensemble pour créer un être unique. Au Moyen-âge, pour les chrétiens, le corps n’avait pas une très grande importance, il était considéré comme impur. Seul l’esprit avait de la valeur. Aujourd’hui, les chrétiens doivent avoir un très grand respect pour leurs corps et celui des autres parce que le corps protègel’intimité, la pudeur et la personnalité de chacun. Au fil des siècles, le christianisme a poussé ses fidèles à réprimer les désirs et les passions. Il a conduit au mépris du corps et celui de la sexualité. Même le mariage a été dévalorisé au profit de la virginité et du célibat. C’est un prêtre qui est appelé à vous parler de la relation entre le corps et le sacré. L’homme est corps et âme et l’âme estsouvent perçue comme prisonnière du corps. La chair et l’esprit sont des parties constitutives de l’homme, des points de vue différents sur cet être unique. Parler du corps et de la chair, c’est désigner le point faible de l’homme. Lorsqu’on parle de l’âme, c’est évoquer l’homme dans sa relation avec Dieu. L’âme est considérée comme un souffle que Dieu donne à l’homme. Dieu a créé l’homme à...
tracking img