La place du fantastique dans le roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1682 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation sur la fonction du roman et la place du fantastique dans celui-ci.

Le roman n’apparaît qu’au XVIIe siècle lorsque Mme de La Fayette fait publier le premier récit de ce type : La Princesse de Clèves. La fonction de ce type d’oeuvre est alors vague et dépend de l’auteur. Mais à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, des écrivains tels que Maupassant, Zola ou Stendhal affirmentque les romans doivent témoigner de la réalité. Pendant un demi siècle l’imagination va être laissée au profit de la réalité pour ensuite refaire surface au début du XXe siècle.
Ce changement de point de vue nous amène à nous questionner sur la fonction du roman et si, comme Stendhal l’écrit dans Le Rouge et le Noir, « le roman est un miroir que l’on promène le long d’un chemin ».
Pour étudiercette citation, analysons dans un premier temps en quoi le roman est le reflet de la réalité. Puis montrons ensuite comment grâce à l’imaginaire, ce type d’œuvre permet l’évasion.

Dans un premier temps, il serait intéressant de prouver que les romans sont le reflet de la réalité.
A travers les lieux réels, les auteurs cherchent à crédibiliser leur histoire. Ces lieux sont souvent de grandesvilles ou des lieux connus ; ainsi les écrivains s’assurent que le lecteur sache où se passe l’histoire et pensent qu’elle est réelle, qu’elle a été vécue. Paris, étant la capitale de France, est souvent cité dans les romans. Dans l’Assommoir, Emile Zola décrit parfaitement la rue de la Goutte d’Or où habite l’héroïne Gervaise et cite de nombreux lieux très connus comme l’hôtel et la rue Montmartrelieux qu’elle a fréquentés avant son arrivée à la Goutte d’Or. Contrairement à Zola, Philippe Grimbert choisit de ne pas décrire aussi précisément cette ville dans son roman autobiographique Un secret. D’autre ville ou région sont décrites dans ce livre comme Lyon, lieu où habitait la mère du narrateur, et la Creuse, région où les juifs allaient se réfugier durant la seconde guerre mondiale. PuisVictor Hugo utilise une prison assez connue pour faire évoluer Claude Gueux, héros du roman portant le même nom. Ce personnage emprisonné à cause d’un vol est en effet retenu à la prison de Clairvaux. Ensuite, certains auteurs choisissent de ne pas situer leurs histoires dans des lieux connues mais dans des petits villages. C’est le choix qu’a fait Hervé Bazin lorsqu’il a écrit son livre Vipère aupoing. Ce roman autobiographique se situe dans une maison campagnarde située à Marans, près de Segré.
De plus, les évènements et les actions décrits dans ces oeuvres sont le reflet de la réalité de l’époque. Pour cela les auteurs s’appuient sur des faits réels et plus particulièrement sur des faits historiques. La déportation des juifs pendant la seconde guerre mondiale et la fuite de ceux-cisont deux éléments présents dans Un secret de Philippe Grimbert. Ces thèmes sont abordés avec beaucoup de réalisme car les parents de l’auteur ont eux-mêmes vécus cet enfer. De plus, Zola évoque dans l’Assommoir la rénovation de Paris que le Baron Haussmann effectue dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Mais les faits historiques ne sont pas les seuls évènements énoncés : à travers le récit, lesauteurs dénoncent aussi la société et les défauts des hommes. Zola dénonce ainsi la misère et l’alcoolisme dans son roman l’Assommoir (comme dans la plupart des livres des Rougon-Macquart). Ensuite Victor Hugo dénonce la peine de mort principalement à travers son oeuvre Claude Gueux dans laquelle il montre aussi les procès arbitraires et injustes. En effet, avant même que le procès ne commence,l’accusé Gueux était déjà reconnu coupable du meurtre du gardien sans circonstances atténuantes et ce n’est qu’après seulement un quart d’heure de délibération que Claude Gueux fut condamné à mort. Enfin Vipère au poing traite d’un sujet grave et encore présent aujourd’hui : la maltraitance des enfants. Dans ce roman autobiographique, Hervé Bazin nous fait part de son enfance et exagère la violence...
tracking img