La plaza mayor de madrid

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1530 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La pLaza Mayor de Madrid

La pLaza Mayor de Madrid
1- Les fonctions de la «Plaza Mayor» médiévale L’idée que nous avons aujourd'hui de la grande place d’une ville, c’est à dire un lieu ouvert, dans la ville, lieu de rencontres et d’activités multiples qui évoluant en fonction des époques de l'année, est très différente de l'époque médiévale puisque sa situation et son organisation necorrespondaient pas à ce que nous connaissons aujourd’hui. Selon l’historien médiéviste belge Henri Pirenne, les négociants et voyageurs développaient leurs activités commerciales dans des espaces à l'extérieur des villes, dont le système de voirie était inadéquat. La situation sociale des négociants correspondait d’ailleurs à une classe marginalisée, sans attache géographique. Ainsi, on s'aperçoit quel’implantation des ses espaces ne suppose pas une rupture du tissu urbain préexistant puisqu’au contraire, ils sont plutôt des espaces libres à l'extérieur de la ville. Avec l’avancée du Moyen Age et l’essor de commerce, les rois vont créer des juridictions spéciales pour gérer et favoriser la stabilité de cette classe marchande et en considérant ces espaces comme des lieux de marchés périodiques. Lapremière image de la place madrilène qu’est aujourd'hui la «Plaza Mayor» est celle d’un espace ouvert au contour irrégulier dont l’unique similitude avec celle que l’on connait est le fait qu’elle soit fonctionnelle. Située en effet en dehors des murs de Madrid de l'époque, le premier nom que l’on lui connait est celui de «Plaza del Arrabel». Elle n’a pas grande importance par rapport aux placesqui se trouvent à l'intérieur de la ville, comme la «Plaza de Salvador» ou la «Plaza del Alcazar». La situation de l'Espagne se stabilisant, le risque de guerre diminuant et la population ne cessant d’augmenter, les murailles disparaissent, créant d’importants changements dans la morphologie de la place. Pendant le règne des rois catholiques, il y a une homogénéisation des hameaux qui entouraientla place, déjà plus ou moins intégrées dans la trame urbaine. Les portiques sont les éléments architecturaux qui permettent une uniformisation du bâti. De plus, ils ont une fonction de protection climatique et d’organisation d’activités autour du centre de la place.

La pLaza Mayor de Madrid
Les commerces sont situés en bas des maisons, ouvrant sur les galeries qui permettent de libérer unespace central vide pour y installer des marchés périodiques ou y organiser des fêtes. 2- Implantation urbaine et signification idéologique pour les places de la Renaissance. Les premiers essais clairs de remodélisation urbaines qui répondent à un objectif régulateur par l’utilisation de formes idéales ( rondes, rectangulaires, carrées...) déjà planifié par les architectes humanistes, sont celles deMichel-Ange sur la «Plaza del Campidoglio» par exemple. Il traite déjà des problèmes comme celui de la relation avec les autres espaces urbains qui seront développés jusqu’à la période baroque. De plus, c’est l’un des premiers exemples historiques où la place répond à un caractère idéologique. Il crée une homogénéisation dans le traitement de ses façades créées d’emblée et non par d'élémentsajoutés comme peuvent l'être les portiques. Il s’agit donc de la concrétisation d’une volonté urbanistique, ce qui n'était pas le cas antérieurement. Cette manière de traiter les problèmes préfigure la conformité de l’architecture des places du XVII eme siècle. Le premier projet de remodelisation connu pour l’ancienne «Plaza del Arrabel» de Madrid, appartient à Juan de Herrera en 1581 et s’inspire de la«Plaza del Campidoglio».

La pLaza Mayor de Madrid
3-La «Plaza Mayor» et les autres places baroques. Les préoccupations urbaines espagnoles sont différentes de celles des autres pays d’Europe, toutefois Chueca Goitia dans «Brèves histoires de l’urbanisme», parle des ces places «prisonnières» de la ville, qui présentent malgré tout quelques ressemblances avec quelques places françaises et...
tracking img