La pluralité des cultures est-elle un obstacle à l'unité du genre humain ?

Pages: 30 (7402 mots) Publié le: 24 mars 2011
Académie de Rouen

Le royaume de Kensuké
roman
De Michael Morpurgo Traduit de l’anglais par Diane Ménard Illustrations de François Place Gallimard jeunesse, coll. Folio junior

Préambule :
Niveau conseillé : classes de 5ème, 4ème

Résumé et précautions didactiques : Michael raconte à la première personne comment, alors qu’il faisait le tour du monde sur un voilier avec ses parents et sachienne, il est tombé à l’eau dans l’Océan Pacifique et s’est retrouvé seul avec sa chienne sur une île habitée par des singes et un étrange Japonais du nom de Kensuké. Après une première période de méfiance, les deux personnages vont apprendre à se connaître et devenir amis. Michael apprendra que Kensuké était médecin à Nagasaki où il avait une femme et un enfant. Pendant la guerre, il a servicomme médecin à bord d’un bateau de guerre. Bombardé par les Américains et seul survivant à bord, il est venu s’échouer sur l’île quarante ans plus tôt. Depuis, il vit seul en protégeant les orangs-outans et les gibbons des chasseurs. Michael est partagé entre son désir de retrouver ses parents et sa crainte de décevoir Kensuké en trahissant son amitié s’il parvient à s’échapper de l’île. Finalementc’est Kensuké lui-même qui aidera Michael à retrouver ses parents. Une lecture facile, qui tiendra les jeunes lecteurs en haleine grâce à cette belle histoire d’amitié et de relation avec les animaux. Le plaisir de la lecture tient aussi au talent de conteur de Michael Morpurgo et aux illustrations de François Place. Fable écologique (la chasse responsable de la disparition des orangs-outans) etfable historique (le bombardement de Nagasaki), le récit, tout en dénonçant la folie meurtrière des hommes, ouvre un horizon d’espoir pour les jeunes lecteurs à travers l’affirmation de valeurs comme l’art et la générosité.

Centres d’intérêt de l’œuvre :
Un récit de formation Le jeune héros de cette histoire, Michael, a douze ans. Il est courageux et volontaire, passionné de football. Il devraaffronter la solitude en apprenant à vivre sans ses parents et, dans ses moments de désespoir, trouvera une consolation dans sa relation avec sa chienne Stella qu’il aime beaucoup. A travers sa relation avec Kensuké, il va découvrir la folie meurtrière des hommes, mais aussi la générosité et le rôle de l’art puisque Kensuké va lui apprendre à peindre en échange de leçons d’anglais. On pourraétudier la relation quasi filiale qui s’installe entre Kensuké et Michael, faite d’encouragements et de générosité, et la relation des deux personnages avec les animaux : Michael qui trouve le réconfort auprès de sa chienne et Kensuké qui s’inspire de l’exemple des animaux pour trouver

Académie de Rouen la force de vivre (exemple des tortues, p.134). Kensuké consacre sa vie à protéger lesorangs-outans qu’il considère comme sa famille. L’argumentation pourra être abordée à travers un débat avec les élèves autour de la question suivante : Michael a-t-il raison de se sentir coupable d’avoir trahi la confiance de Kensuké (p.123) ?

Un récit d’aventure A travers les différentes péripéties du récit des aventures d’un Robinson moderne, le lecteur, selon le principe du roman d’aventure, seratenu en haleine par les rebondissements successifs de l’action. Il découvrira des lieux et des êtres tout à fait nouveaux pour lui. On pourra étudier la description de l’île en faisant relever tout au long de la lecture les éléments de la faune et de la flore de cette île du Pacifique : le climat (chaleur et fortes pluies), les animaux (chimpanzés, gibbons, orangs-outans, moustiques, méduses,poulpes), les baies et les fruits (bananes rouges).

Un livre faussement autobiographique L’histoire repose sur une identification entre l’auteur et son personnage à travers le choix du prénom, l’emploi de la première personne et le rôle du post-scriptum. En confrontant le récit (Michael a 12 ans en 1988, p.5) et la fiche biographique concernant l’auteur qui figure en dernière page (Michael Morpurgo...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La pluralité des cultures est-elle un obstacle à l'unité du genre humain ?
  • La pluralité des cultures est elle un obstacle a l'unité du genre humain ?
  • La pluralité des cultures est-elle un obstacle à l'unité du genre humain
  • La pluralité des cultures est-elle un obstacle à l'unité du genre humain?
  • La pluralité des cultures est-elle un obstacle à l'unité du genre humain
  • La pluralité des cultures et t-il un obstacle a l'unité du genre humain
  • La pluralités des cultures est elle un obstacle a l'unité du genre humain ?
  • La pluralité des cultures est-elle un obstacle à l'unité du genre humain ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !