La pma

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1012 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Estelle Mayer
Etienne Georgieff
Julien Toussaint
3°5 SVT – Madame BIJAOUI
PMA : 14/12/2009

Définition de la PMA (ou AMP) :

Procréation Médicalement Assistée (ou Assistance Médicale à la Procréation) : ensemble des techniques médicales utilisées pour des couples dont un ou les deux parents sont atteints de stérilité. La PMA permet aussi d’éviter qu’un couple ne mette au monde un enfantatteint d’une maladie grave dont un ou les deux parents sont porteurs.

I°) Les différents types d’aide à la procréation :

1. La technique de fécondation programmée : Le couple prend rendez-vous dans un centre et ce dernier réalise un test d’urine afin de connaître la prochaine date d’ovulation.

2. La technique de fécondation provoquée : Le traitement proposé est une stimulationlégère par une injection d’hormones ce qui va permettre une croissance du nombre d’ovules.

3. Les techniques d’insémination artificielle (ou IA) : Cette technique consiste en l’injection de sperme au moment de l’ovulation. Cette aide est l’une des plus performantes de toutes.

4. La Fécondation In Vitro (FIV) : Plusieurs méthodes existent :
• La FIVETE (Fécondation In Vitro Et Transfertd’Embryon) ;
• La ICSI (Intra Cytoplasmic Sperm Injection), dans le cas d’une stérilité masculine : On introduit artificiellement dans un ovule un spermatozoïde choisi.

5. La congélation de cellules ovariennes : On emploie cette démarche quand le sujet féminin subit un traitement susceptible de la rendre stérile. L’opération consiste, par une intervention, en l’extraction d’ovules quiseront congelés. C’est aussi cette technique qui permet le don d’ovules.

6. Le diagnostic préimplantatoire : C’est une recherche sur des embryons suite à une FIV, ce qui va permettre de pouvoir sélectionner de futurs enfants sains.

7. Technique du bébé « a la carte » : Le couple choisit les critères désirés (couleur des yeux, des cheveux, de la peau…) et on peut alors composer un embryoncorrespondant aux sélections des parents. On a ensuite recours à une implantation.

8. Technique du « bébé médicament » : La famille ayant déjà un enfant atteint d’une maladie grave va, en se servant de diverses techniques de PMA, avoir un autre enfant destiné à servir comme traitement à son frère/sa sœur.

9. Le transfert d’embryon à un couple stérile : Un couple ayant déjà bénéficié dela PMA a le choix, au lieu de détruire les œufs qui leur restent, de les donner pour une implantation à un couple stérile.

10. Les mères porteuses : Femmes rémunérées pour « porter » l’enfant. Généralement, les couples demandent cette lourde charge a des femmes d’Asie ou d’Afrique, là où le coût est moindre). Actuellement, cette pratique est interdite en France mais elle est à l’étude.II°) Historique de la PMA :
1°) Avant les années 70, en cas de stérilité, on avait recours à l'adoption ou on devait se résigner à ne pas avoir d'enfants. Les inséminations artificielles furent les premières opérations réalisées.

2°) Dates importantes :
• 1963 : Ouverture de la première banque du sperme aux Etats-Unis et au Japon
• 1973 : Apparition du premier CECOS en France
•1978 : Premier « bébé éprouvette » en Grande Bretagne : Louise BROWN.
• 1982 : Premier bébé en France grâce à la FIV : Amandine
• 1986 : Premier bébé dont le sexe masculin a été déterminé grâce au tri de K (chromosomes).
• 1994 : Loi sur la bioéthique : La PMA est réservée aux couples stériles
• 1994 : Premier bébé français conçu par ICSI : Audrey
III°) Cadre législatif :

Lalégislation est différente selon les pays, même au sein de la Communauté Européenne. A titre d’exemple, les mères porteuses sont interdites en France mais autorisées aux Etats-Unis.

En France, la PMA est rigoureusement réglementée et soumise à des textes de loi et des contrôles stricts : c’est la loi bioéthique. Certains couples ne trouvant pas de réponse à leur problème (ne pas pouvoir...
tracking img