La poésie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1074 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation
Sujet : La poésie passe-t-elle essentiellement par les jeux avec les mots et avec le langage ?
Le sujet invite à réfléchir sur la « fonction poétique » du langage. R. Jakobson, dans ses Essais de linguistique générale, 4e Partie, chapitre 11, « Linguistique et poétique », la définit comme celle « qui met en évidence le côté palpable des signes », et de citer le procédé poétique dela paronomase. Les textes du corpus, amorce fertile à la réflexion, permettent d’affirmer que tout un pan de la poésie moderne est faite de jeux avec le langage. Le poème de Desnos invente un « langage cuit » ; les paronomases de Max Jacob créent un univers ludique où « Avenue du Maine / Les manèges déménagent ». Les contraintes proposées par l’OULIPO et auxquelles se plie Raymond Queneau parexemple imposent d’explorer des possibilités langagières que le code ou les conventions sociales s’interdisent ou ignorent.
Le sujet impose aux élèves de réfléchir à la notion de « jeu » poétique. Jeu verbal d'une part, la poésie joue aussi avec le rythme, la disposition graphique du poème. Mais d’autre part la poésie est un acte de travail sur les mots dont les limites sont extensibles : le poète selivre-t-il à une activité ludique à l’intérieur même de conventions transgressées mais reconnaissables ou cherche-t-il à créer un nouveau langage, à réinventer le langage ? Notons que cette dernière dimension n’est pas le propre de la poésie.
Dès lors, il apparaît que tout acte d’écrivain, et a fortiori de poète, engage une réflexion sur les rapports qu’il entretient avec sa langue et avec lesmots. On rappellera l’anecdote qui met en scène le peintre Degas et le poète Mallarmé, telle que la rapporte Paul Valéry in Degas danse dessin. Degas déplore : « Je ne parviens pas à écrire. Ce ne sont pourtant pas les idées qui me manquent ». Mallarmé réplique : « Mais, Degas, ce n’est pas avec des idées que l’on écrit, c’est avec des mots ». « La poésie est un langage à part, sans être pourautant une infraction à la langue » (Michèle Aquien, Dictionnaire de poétique, « Les usuels de Poche », Livre de Poche n° 8073).
Ce que l’on peut attendre des élèves ou des candidats - qui ont obligatoirement travaillé dans l’année sur l’objet d’étude « La poésie » - c’est une réflexion sur les rapports qu’entretiennent poésie et langage. Dans l’introduction du même dictionnaire, Michèle Aquien citetrois poètes qui, à leur manière, disent ces relations complexes :
- Paul Valéry in Les Droits du poète sur la langue : «Toute littérature qui a dépassé un certain âge montre une tendance à créer un langage poétique séparé du langage ordinaire, avec un vocabulaire, une syntaxe, des licences et des inhibitions différents plus ou moins des communs » ;
- Octavo Paz in L’Arc et la lyre : «L’expérience poétique est irréductible à la parole et cependant la parole seule l’exprime » ;
- Paul Claudel in Cinq grandes Odes : « Les mots que j’emploie / Ce sont des mots de tous les jours et ce ne sont point les mêmes ! ».
Le poète apparaît ainsi avant tout comme un artisan des mots. Des poèmes virtuoses des grands Rhétoriqueurs du Moyen Age aux « objeux » de Ponge, la poésie a toujours travaillé pourcréer un nouveau langage, en utilisant à sa façon le lexique, la phrase, la syntaxe, la forme, l’inscription du texte dans la page, la typographie…
Il appartient aux élèves de trouver dans les poèmes lus et/ou étudiés dans l’année les exemples les plus éclairants. Les calligrammes d’Apollinaire - et l’ensemble de son œuvre poétique -, les explorations que Ponge fait dans Le Parti pris deschoses, les recherches des poètes baroques, des dadaïstes, de l’OULIPO s’avèrent utiles pour traiter la problématique du sujet.
Le mouvement de la dissertation peut articuler les élément suivants.
I. La poésie joue avec la langage.
- Refus des règles ordinaires de l’expression quotidienne ; détournement des lois du langage social.
- Aspect ludique des exemples proposés dans le corpus (Max...