La poésie nous éloigne t-elle du réel ou nous fait-elle mieux percevoir la réalité ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 5 (1052 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La poésie nous éloigne t-elle du réel ou nous fait-elle mieux percevoir la réalité ?

Si on demande à un quidam, quels termes il associe au poète, bien souvent il répondra pas «  rêveur, fantaisie, esprit fleur bleue... » Or, certains poètes ont pu être des artistes engagés qui, sous couvert de leurs vers dénonçaient les problèmes de société.
Dans Les Ponts, de Rimbaud, la dernière phrase « Un rayon blanc, tombant du haut du ciel, anéantit cette comédie. », soulève une question. Nous pouvons donc nous demander si la poésie nous éloigne du réel ou si au contraire elle nous fait mieux percevoir la réalité. Est-ce que la poésie est là pour nous entraîner dans un rêve ou pour nous faire comprendre le monde qui nous entoure ?
Dans un premier point, nous étudierons comment la poésienous fait rêver, nous transporte, puis nous verrons qu'elle peut également permettre d'apporter un regard neuf sur la réalité.

I. Un monde à part, loin de la réalité.
A. Le monde poétique, un cadre irréel, fantastique.

En poésie, certains effets de style et procédés d'écriture ne facilitent pas la compréhension du lecteur, c'est pourquoi on peut penser que lapoésie nous éloigne du réel. Dans Aube, de Rimbaud, le vocabulaire utilisé nous ramène à une apparition divine, irréelle donc. Le poète enjolive la réalité. Pour lui, un simple bloc de béton pourrait être muni d'une grâce sous-estimée.
IL va faire ressortir la beauté dans un univers qui en semble dépourvu. Dans Les Ponts, Rimbaud est fasciné par une société en évolution. Il embelli un paysageurabain et fonctionnel, grâce à des métaphores telles que «  ciel gris de cristal », « bizarre dessin de ponts ». Baudelaire, dans le petit poème en prose intitulé « Enivrez vous », préconise de s'enivrer pour oublier l'atrocité du réel. : « L'horrible fardeau du temps ». Il faut s'enivrer « devin, de poésie ou de vertu, à votre guise, mais enivrez vous. » Pour lui donc, la poésie est un bon moyend'échapper au réel et d'être heureux dans un pays artificiel et provisoire.
La poésie nous éloigne de la réalité, par l'évocation d'autres mondes, pour échapper à une réalité que l'artiste veut fuir.

B. Le travail poétique, fruit de l'imagination et de la fantaisie.

La poète peut travailler sous deux différents angles.
Soit, comme nous avons pu le remarquer précédemment, il se sert du mondequi l'entoure pour créer ses vers, en enjolivant la réalité, ou alors il se base sur des phénomènes conceptuels.
En ce dernier cas, le travail poétique est le fruit de l'imagination.
Les derniers siècles ont vu apparaître des courants poétiques divers, appelant à la fantaisie la plus absolue du poète, qui va à l'encontre de toutes les règles instaurées jusque là, pour créer une poésie derupture avec la tradition.
Parmi ces courants, on retrouve l'ouvroir littéraire poétique, plutôt considéré comme un atelier à dimension ludique ouvrant sur de multiples possibilités de la langue française. Ces jeux surréalistes, comme le Cadavre exquis, sont un bon exemple qui montre que la poésie nous éloigne du réel, en faisant appel à l'imagination. Ils peuvent susciter l'humour, et ainsi offrirun échappatoire thérapeutique à la dure réalité.
Nous venons d'étudier comment le travail poétique nous éloigne du monde, nous allons travailler sur le fait qu'elle peut également nous faire voir le monde réel, tel qu'il est, ou éventuellement sous un angle nouveau.

II. Une manière d'adopter un regard neuf sur la réalité.
A. Une description du monde réel.

On constate quecertains poèmes peuvent être de pures descriptions du monde réel, sans volonté de contournement ni de censure.
Ces descriptions sont très réalistes sur le fond, mais la forme poétique leur donne une autre dimension surréaliste, incompréhensible pour les lecteurs non confirmés.
IL faut donc chercher le sens véritable et le message de l'auteur en lisant entre les lignes.
Le poète peut parfois...
tracking img