La poésie nous éloigne t elle du réel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 5 (1179 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La poésie nous accompagne dès notre plus jeune âge ; à la période de notre existence où l’insouciance et l’innocence nous permettent de savourer la joie de vivre en ignorant les difficultés de la vie, un premier apprentissage de la poésie s’offre à nous : on nous demande d’apprendre et de réciter des poèmes écrits par les plus célèbres auteurs. Ses textes laissent libre cours à l’imagination del’enfant qui interprète et représente l’image mentale qu’ils créent en lui. Quel est alors le but de l’écriture poétique ? Définie de différentes manières selon les siècles et les poètes, la poésie nous éloigne-t-elle du réel ? Nous pouvons nous demander si elle existe pour laisser notre imaginaire s’évader ou si au contraire elle nous apporte une vision du monde qui nous entoure. C’est ce que nousverrons en étudiant tout d’abord la capacité de la poésie à transformer notre perception de la réalité puis en montrant qu’elle peut parfois prendre ses fondements dans le réel.
La poésie est tout d’abord un art qui transforme notre perception du réel. Le poète offre souvent une vision décalée et interprétative de la réalité. Il apporte sa propre représentation du monde ; en cela il bouleversel’idée commune du réel, et invite l’esprit du lecteur à voyager dans un univers fictif. Ainsi, Rimbaud donne au poète la fonction de « voyant » qui doit « passer par le dérèglement de tous les sens » pour parvenir à l’inconnu. Il procède dans son poème «  Ma Bohème » à la métamorphose d’un lieu concret en un lieu magique qui transporte le lecteur dans le domaine du rêve. De la même façon, Ronsardfait de la forêt de Gastine un monde imaginaire où l’on peut croiser satyres, naïades et autres figures mythologiques. Cette liberté d’interprétation tend à prouver que la poésie a une fonction d’évasion.
Le poète n’apporte pas seulement sa propre vision de la réalité, mais exerce également un jeu sur le langage qui rend parfois le sens de la poésie obscur. Ainsi, dans «  La chanson du petithypertrophique » de Laforgue, les mots coupés et le langage familier utilisé rendent la compréhension du texte difficile. De plus, le poète évoque le sujet tragique de la mort à travers une chanson gaie et enfantine. Cette approche dérisoire d’un thème dramatique complexifie d’autant plus la compréhension du poème. Parfois même, la poésie donne un nouveau sens aux mots : Le mot anglais « Spleen »signifiant la rate, organe autrefois considéré comme responsable de l’humeur noire et de la tristesse, est repris et enrichit par Baudelaire. A travers ce terme, le poète désigne l’ennui et le dégoût de la vie. Il lui inspire son ouvrage «  Le Spleen de Paris » où il évoque les thèmes de l’angoisse, de la peur du néant et d’un idéal inaccessible pour l’homme. Le jeu sur le langage crée un écartentre la poésie et la réalité et ne facilite donc pas la compréhension du lecteur, qui doit déchiffrer cette langue avec laquelle joue le poète.
Par ailleurs, la poésie s’appuie sur des figures de style et sur la versification, ce qui éloigne le lecteur d’une lecture classique habituellement rencontrée dans la réalité. En effet, la langue du poète, considérée à l'antiquité d'origine divine, est trèstravaillée et ne reflète donc pas la réalité. Par exemple, dans le poème de René Char, « La Sorgue » le poète a recourt à des personnifications et des métaphores elliptiques : il donne vie à la Sorgue comme nous le montre le vers 10 « Rivière du pouvoir transmis et des cris embouquant les eaux ». De la même manière, Rimbaud utilise des enjambements et des rejets dans «  Ma bohème » comme leprouvent les vers 6 et 7 «  J’égrenais dans ma course/ Des rimes ». Le langage poétique s’oppose au langage quotidien et fait appel à l’imagination du lecteur qui doit interpréter les images créées par les figures de styles.
La poésie permet donc de nous apporter une perception transformée de la réalité mais son usage ne semble pas cantonné à cette seule fonction.

En effet, la poésie...
tracking img