La poesie est elle essentiellement lyrique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1007 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La poésie est-elle, selon vous, essentiellement lyrique ?
La poésie permet d’exposer une vision du monde. L’aspect évoqué est souvent subjectif, personnel et la langue employée, harmonieuse et musicale. D’ailleurs à l’origine les poètes ne récitaient pas mais chantaient, et dans l’Antiquité ils étaient de coutume de les accompagner d’une lyre. Cet instrument est à l’origine du mot lyrique quidésigne l’expression des sentiments du poète, sous une forme agréable et recherchée. Nous pouvons donc nous demander si la poésie est essentiellement, c’est –à-dire par nature et à dominante, lyrique. Nous nous intéresserons d’abord à la poésie comme un genre privilégié pour l’expression des sentiments, puis nous verrons si elle peut avoir d’autres desseins.
La poésie est principalement et paressence un genre lyrique
À ses origines la poésie était chantée. C’est là le premier sens du mot lyrisme. Ainsi, dans l’antiquité grecque le chant des aèdes était accompagné de la lyre. Le mythe d’Orphée, issu de la mythologie grecque, raconte l’histoire de l’un d’eux qui se sert de son talent de poète et de sa lyre à neuf cordes pour charmer ce qui l’entourait. Cette légende est reprise biendes siècles plus tard au XIVème siècle, lorsque la poésie française prend son envol. On écrit alors des sonnets, poésies soumises à de très nombreuses règles. Cependant, derrière cette forme recherchée, le poète parvient à transmettre ses pensées, ses sentiments. Du Bellay, membre de la Pléiade, exprime dans « que n’ay-je encor… », publié en 1558 dans Les Antiquités de Rome, son aspiration àvouloir imiter les anciens et parmi eux, Orphée. Les poèmes sont donc, par nature, lyriques dans les deux sens du terme.
Par ailleurs, il existe un vaste champ de poèmes lyriques sur des thèmes récurrents. On retrouve aussi bien des marques d’amour tel Apollinaire au XXème siècle dans « Mai » provenant d’_Alcools_, où il raconte une expérience douloureuse, que le souvenir du décès d’un être chercomme le fait Victor Hugo dans « Demain, dès l’aube » issu de son recueil Les Contemplations écrit en mémoire de sa fille Léopoldine, morte noyée. On rencontre aussi des poèmes rappelant la tristesse de l’auteur, le spleen baudelairien en est un bon exemple : dans « L’Albatros » tiré de son œuvre Les Fleurs du mal, Baudelaire se compare à l’oiseau qui désire s’élever, mais il est ridiculisé par leshommes vulgaires. Enfin on observe aussi un certain émerveillement pour la nature, comme Alphonse de Lamartine dans son poème « Le Lac » extrait des Méditations poétiques. Ces idées ont contribué à l’élaboration de nombreux ouvrages qui sont une des bases de la littérature française.
Enfin, pour certains auteurs le lyrisme est la raison d’être de la poésie. Au XIXème siècle où les deux mots vontjusqu’à se confondre : c’est le romantisme. Il apparait en réaction à une époque « classique » jugée trop éloignée des sentiments. On retrouve ici quelques grands auteurs français : Victor Hugo, Alphonse de Lamartine et Musset. Ce dernier, né durant cette période, pousse cette idée à l’extrême en clamant : « Ah ! Frappe toi le cœur, c’est là qu’est le génie. ». Cette parole exprime la nécessitéd’apporter du plus profond de son être ce que l’on écrit, le propre du lyrisme. A l’opposé on trouve la poésie de cour, les sentiments sont alors ‘’commandés’’. Pour exemple le poème Malherbe dans son poème « consolation à M. du Périer » écrit un poème
On peut cependant trouver d’autres finalités pour la poésie.
Certains accordent plus qu’au fond de l’importance à la forme. C’est le cas dumouvement des parnassiens, qui apparait en deuxième partie de XIXème, afin de réagir face au surplus de lyrisme de ce début de siècle romantique. « Le Cygne » extrait des Solitudes de René-François Sully prudhomme est représentatif de l’esthétique parnassienne par la précision de la description et par la recherche de la perfection du style. Les alexandrins y sont parfait, les rimes pleine de...
tracking img