La politique linguistique de la roumanie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6742 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Université Marc Bloch – Strasbourg II
UFR des Langues Vivantes – Département de dialectologie
Monsieur Huck – MGER39F
Second semestre 2008

Politiques Linguistiques de la Roumanie

[pic]

WOEHRLE Elodie 20713356 e.woehrle@hotmail.fr
TONON Sara 20500967 tonon.sara@gmail.com
Sommaire

Introduction 3

La langue roumaine à travers l’histoire de la Roumanie 4

Donnéesdémo-linguistiques 6

La francophilie roumaine 6
Le roumain et ses variétés 7
Variétés des différentes minorités 9

Les dispositions constitutionnelles 11

La Langue de la législation 12
La justice 13
L’administration publique 14
Les médias 15

Les politiques linguistiques dans le domaine de l’éducation 16

Le système éducatif roumain 16
La préscolarisation – ÎnvăţământPreşcolare 16
Enseignement minimum obligatoire 16
Les filières et les diplômes 17
Le contenu des examens 17
Dégré de centralisation 18

Les politiques linguistiques éducatives 18
Au niveau primaire 19
Au niveau secondaire 19
Au niveau post-secondaire 19

Enseignement des langues minoritaires 20
Au niveau primaire 21
Au niveau secondaire 21
Auniveau post-secondaire 22
La formation des enseignants et personnels administratifs 22

Conclusion 23

Bibliographie 24

Annexes 26

Introduction

La Roumanie est un Etat d'Europe de l’Est, ouvert à l'est sur la mer noire et entouré par les pays slaves que sont l'Ukraine, la Moldavie, la Hongrie, la Serbie et la Bulgarie. C’est un pays membre de l’OTAN et de l’Union Européenne depuisle 1er janvier 2007. Anciennement sous un régime totalitariste communiste auquel la révolution de 1989 a mis un terme, la Roumanie a été plongée dans une période de transition douloureuse qui dure encore aujourd’hui. La Roumanie accuse donc un sérieux retard sur nombre de niveaux, néanmoins, c’est un pays aux ressources considérables, notamment en termes de démographie. En effet, avec plus de22 270 000 habitants, la Roumanie est la 49ème puissance démographique mondiale. La population roumaine comprend une majorité de roumains ainsi que 7% de hongrois et 5% de tsiganes. Une grande majorité (85%) parle le Roumain, qui est la langue officielle, les autres langues parlées sont celles des minorités composant la population : le hongrois, le Rom, l’allemand, le turc et le yiddish. Concernantleur religion, 87% sont orthodoxes, 6% sont catholiques, 7 % sont protestants. Rajoutons que la monnaie roumaine est le leu roumain.
Capitale depuis 1862 et principal centre économique de Roumanie, Bucarest compte 10% de la population du pays, qui représente d’environ 24 millions d’habitants.
Autrefois divisée en huit partie territoriales, la Roumanie n’en compte plus que trois aujourd’hui : laMoldavie, l’Ardéal ou Transylvanie-Banat et la Valachie. Le territoire dans son ensemble est divisé en 41 départements.
[pic]
Aujourd'hui, les écoles et les églises emploient le roumain dans leurs activités. L'enseignement est généralement dispensé en roumain ou en russe, en polonais, voire en tsigane.

La langue roumaine à travers l’histoire de la Roumanie

Pendant près de mille ans, la DacieRomanisée a subi de nombreuses vagues d’invasions successives, dont la dernière fut celle des Mongols (XIII siècle). Sa population trouva refuge dans les montagnes de Carpates et en Transylvanie, où traditions et langue (néo-latine) furent conservées, mais toutefois enrichies d’un apport lexical important d’origine slave, dont on trouve encore des traces dans la langue daco-roumaine qui est unevariété néo-latine parlée dans la région de la Valachie, en Moldavie et Transylvanie. C’est à cette époque que le roumain commence à acquérir sa variété actuelle.
La religion orthodoxe fut introduite en Roumanie par les Bulgares, dont la langue liturgique était le slavon (alphabet cyrillique). Adopté au Moyen-Âge par les principautés roumaines comme langue officielle. La population continuait...
tracking img