La politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1242 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La politique :

I. Introduction au Criton :

Dialogue entre Socrate et Criton et écrit par Platon. Socrate vient d' être condamné à mort et Criton vient le voir pour le faire évader. Socrate veut réfléchir à ce qui est juste. Socrate est condamné car il aurait crées de nouvelles divinités et de corrompre la jeunesse.Les dieux étaient le fondements des valeurs morales et politiques. Il n'y aspas de société qui se retrouvent sans ses valeurs.
Qui dans une société peut dicter ses valeurs ?
L' homme vas chercher un fondement absolue à ses valeurs qu' il trouvera dans la religion.
On accuse Socrate d' attaquer la société dans ses fondements.
Une société ne vis pas sans avenir or l' avenir d' une société c' est sa jeunesse.

II. Qu' est ce que la société :

Une société est uneunion de plusieurs membres poursuivant un but communs par des moyens pris en communs. La société n' est pas juste un rassemblement hasardeux. Chez les hommes il faut que l' union soit voulue c' est à dire libre et en même temps que ce qui est voulues soit recherché par une conscience commune. Ce but poursuivis est dans la durée et doit être atteint sinon il est décourageant et les hommes n' ont plusd' intérêt à être en commun.
Il n' y as pas de société civile sans autorité.
Rousseau : "Avant donc que d' examiner l' acte par lequel un peuple élit un roi, il serai bon d' examiner l' acte par lequel un peuple est un peuple; car cet acte étant nécessairement antérieur à l' autre, est le vrai fondement de la société."
D' après Rousseau la raison pour laquelle les hommes vivent ensemble estla sécurité. Car en dehors de la société je ne suis plus dans l' état civil mais dans un nature. Ce dernier ne dure pas car à un moment donné les hommes vont entrer en contact et vont s' organiser (loi, sécurité). Le climat de sécurité offre aux hommes une vie libre. On trouve dans l' homme 2 facultés l' intelligence (le vrai) et la volonté (le bien). Un individu ne vit pas seulement en sociétépour sa sécurité car c'est insuffisant pour combler son sens du bien et de la vérité. Dans la société l' homme vas chercher à satisfaire sa dimension morale.

III. Le dialogue du Criton :

Platon : "Philosopher c' est à apprendre à mourir."

1er Partie (page 206) :

A) Les arguments de Criton :

- L' amitié => une justice dont le fruit donne l' amitié.
- La réputation => Ce qui nouspoussent à avoir une bonne réussite sociale.
- Les gens => Défendre sa réputation en s' enfuyant vis a vis de l' opinion publique.

B) Les arguments de Socrate :

- On trouve une première réponse qui réside dans le fait que Criton se trompe car ils pensent aux gens alors que Socrate se soucie des "meilleurs".

2ème Partie (page 208) :

A) La double trahison selon Criton :

- Il setrahit soi même car il c'est donné de lutter contre l' injustice mais Socrate semble accepter sa condamnation.
L' apologie de Socrate => Dans ce texte on voit les accusations de Socrate et sa manière de se défendre lui même.
Ces relations vont donner une source de déficience à l' égard de l' autre. D' une certaine manière il se décharge de son rôle de père. Il prend le partie le plus facile doncune trahison aussi envers sa famille ne plus vouloir donnée le rôle de père.
Pour Criton Socrate est lâche car il prend le partie qui lui procure le moins de peine. L' homme juste est nécsérairement un homme courageux.

3ème Partie (page 209) :

A) Un certains nombre de principe :

- Il faut suivre sa raison qui seul connaît sa vérité
- Seul celui qui sait peut bien jugé et non lesgens.
- Il faut vivre dans le bien et non pas seulement vivre.
- Il vaut mieux subir l' injustice que de la commettre.
La loi du Talion ce n' est pas la justice

B) Le discours des lois :

Il y a 4 point : Le devoir, les règles, la condition et la raison.

Le devoir => La justice rend à chacun ce qui lui est due. La justice c' est les devoirs que j' ai à l' égard des autres. Ces...
tracking img