La pollution en amérique du sud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (987 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Une étude du laboratoire de pollution de l'air de l'université de Sao Paulo au Brésil révèle que la pollution de l'air dans la ville brésilienne fait plus de morts que le Sida ou les accidents de laroute.
Ainsi, selon l'étude, les maladies causées par la pollution engendreraient neuf morts par jour à Sao Paulo, ou 3.500 par an, alors que dans le même temps, Sida et accidents de la route ontcausé à eux deux 1.624 morts en 2007.
En cause, les six millions de véhicules qui circulent dans les rues de la ville. Les autorités ont décidé de réagir par la mise en place en 2009 d'un plan"diesel propre" qui contient moins de soufre que celui utilisé actuellement au Brésil.
Une des plus grandes villes du Brésil, Sao Paulo annonce qu'elle va cèder pas loin de 810 000 tonnes de CO2 sur lemarché à terme du Brésil.
Ces certificats, Certified Emissions Reductions (CER), garantis par l'ONU seront proposés 40% en dessous de leur prix négocié en Europe.
C'est une façon pour la villede Sao Paulo d'inciter les producteurs d'électricité à réduire leurs émissions de CO2.
L'Association des fabricants automobiles (Anfavea) a annoncé mardi que l'année dernière, le Brésil aimmatriculé 2.003.090 d'automobiles bi-carburant (flex-fuel), soit 85,6% des voitures vendues sur le marché brésilien.
Depuis que les véhicules qui fonctionnent à l'essence comme à l'alcool à base de canne àsucre ont été lancées dans le pays en 2003, 4,6 millions de voitures bi-carburant circulent au Brésil.
Au brésil, 63 modèles de voitures flex-fuel sont proposés par les constructeurs Citroën, Fiat,Ford, General Motors, Honda, Mitsubishi, Peugeot, Toyota et Volkswagen.
D'après l'Anfavea, au Brésil, le nombre de véhicules bi-carburant vendus est passé de 48.000 en 2003 (4% du total cesimmatriculations), à 328.000 en 2004 (22%), 812.000 en 2005 (50%), 1,43 millions en 2006 (78%) et 2,3 millions en 2007 (85,6%), a rappelé Anfavea.
Pour l'association, d'ici 2013, la moitié des...